Victoire face à la Norvège ! (4-1)

Victoire face à la Norvège ! (4-1)

jeudi 23 janvier 2014 - 16:30 - Pierre Bougeois

L’Equipe de France U16, qui dispute l’Aegean Cup depuis le 20 janvier, s’est imposée (4-1) face à la Norvège lors de la dernière rencontre de la phase de groupe. Elle accède ainsi au match pour la 3ème place, qui se déroulera samedi face à l'Ukraine.

Battue d’entrée par les Etats-Unis (2-1), puis contrainte au nul par l’Ecosse (1-1), la France avait à cœur de s’imposer à l’issue de cette troisième sortie, elle qui est tenante du titre depuis 2009.

La partie débute de la meilleure des façons pour les Français, puisqu'il faut moins d’un quart d'heure aux protégés du sélectionneur national Jean-Claude Giuntini pour ouvrir la marque, l’attaquant lyonnais Timothé Cognat inscrivant son premier but dans le tournoi à la 14ème minute. A la mi-temps, les Bleus mènent 1-0 devant la Norvège.

Au retour des vestiaires, le score n'évolue pas durant près d’une demi-heure, jusqu’à ce que les Norvégiens égalisent (55ème). En réponse, les Tricolores appuient sur l’accélérateur, inscrivant trois buts lors des dix dernières minutes de la rencontre. Le milieu de terrain rennais Nicolas Janvier ouvre le bal, à la 69ème. Le Toulousain Maxime Pelican réussit le break à la 77ème, puis s’offre un doublé dans la foulée (78ème).

La France s’impose finalement 4-1 face à son adversaire du jour. Deuxième de sa poule, elle se qualifie pour la petite finale, qu’elle disputera samedi face à l’Ukraine. La finale opposera la Turquie, pays hôte de la compétition, aux Etats-Unis.

Le mot du coach

Jean-Claude Giuntini : "Par rapport aux deux premiers matches disputés dans cette épreuve, les joueurs ont livré un match plus abouti. Ils ont fait preuve d'une plus grande discipline tactique et technique, et de davantage d'engagement physique, nécessaire pour réussir au plus haut niveau.

Les garçons ont pu être surpris par l'intensité mise par nos adversaires, notemment dans les impacts. Ils ont également appris que dans le football international, les erreurs sont immédiatement sanctionnées. Si pour certains la marche est pour l'instant un peu trop haute, d'autres ont eu un déclic et ont franchi un palier. C'est une satisfaction et la preuve que ce type de tournoi constitue un très bon apprentissage et une base de travail pour la suite.

Cette épreuve démontre également que les nations travaillent de mieux en mieux avec leurs jeunes. Les Etats-Unis notemment disposent d'une équipe intéressante. Pour ce dernier match face à l'Ukraine, il faudra que les joueurs s'efforcent de reproduire ce qu'ils ont livré aujourd'hui, particulièrement dans l'engagement offensif et dans la solidité du bloc équipe.

D'autres tournois nous attendent. En vue de ces échéances, il nous faudra élargir encore notre socle de joueurs et continuer à leur donner du temps de jeu et de la confiance. L'aspect psychologique est très important pour ces jeunes éléments, qui peuvent être aussi bien transcendés qu'inhibés par leurs émotions."