Coup d'envoi de la campagne Foot et Epilepsie

Coup d'envoi de la campagne Foot et Epilepsie

Coup d'envoi de la campagne Foot et Epilepsie

lundi 19 janvier 2015 - 14:00 -

La conférence de presse de lancement de la campagne "Football et épilepsie" s’est tenue ce lundi au siège de la FFF, en présence de Bernard Desumer, vice-président de la FFF, Mickaël Landreau, parrain de l’opération, Michel Tronson, vice-président de la LFA, et Pierre Rochcongar, Président de la Commission Médicale de la Fédération.

Cette campagne est basée sur une communication large, qui sera complétée par des formations décentralisées dans les ligues et les districts, auprès des entraîneurs, dirigeants, arbitres et joueurs, en lien avec les médecins fédéraux, sur le modèle de l’opération "Les gestes qui sauvent".

Ce premier film présente cette opération parrainée par Mickaël Landreau, joueur de football professionnel à la carrière exemplaire :


 
Un deuxième apporte le témoignage d’un jeune gardien de but, porteur de la maladie épileptique. Cliquer ici
 
Un troisième document, réalisé sous l’autorité de médecins spécialistes membres de la Ligue française contre l’épilepsie, explique les différents types de crises et les gestes à faire ou ne pas faire, avec la volonté de dédramatiser la situation. Cliquer ici

Il est par ailleurs important de souligner que la Ligue contre l’épilepsie a mis à disposition, pour chaque région, un ou plusieurs noms de médecins épileptologues volontaires référents, afin de répondre à toute demande complémentaire ou d’expertise qui pourrait être exprimé, en particulier par les médecins des ligues et des districts de football.

Bernard Desumer, vice-président de la FFF
"Le football ne se résume pas à la compétition et à l’élite. Il a également une mission d’éducation, notamment auprès des jeunes qui représentent 1 million de nos licenciés, et un rôle à jouer dans les domaines social et médical. Depuis quelques années nous menons une action autour des gestes qui sauvent, aujourd’hui nous cherchons à permettre aux épileptiques de jouer au foot. C’est un tort de penser que les personnes atteintes ne peuvent pas s’adonner au sport. Le soutien de Mickaël (ndlr : Landreau) est un symbole fort. Il a connu une grande carrière et a toujours été exemplaire. Je suis heureux qu’il ait accepté de parrainer cette opération menée par la LFA."

Michel Tronson, vice-président de la LFA
"Je suis heureux de constater que la LFA s’engage avec détermination au service de cette cause. C’est sa mission de permettre à tout le monde de prendre du plaisir avec un ballon. Cette opération vise à ouvrir le foot et les clubs à toutes les différences en offrant des espaces de jeu à pour tout le monde."

Mickaël Landreau, ancien international (11 sélections), parrain de l’opération
"Avant d’être sollicité à ce sujet, je ne connaissais pas forcément cette maladie. Je me suis informé, j’ai rencontré des patients touchés, et j’ai compris les besoins. C’est notre responsabilité de participer, d’être à l’écoute des autres, de se fixer un but commun avec des personnes qui ont des problématiques différentes, mais une passion commune."

Professeur Pierre Rochcongar, Président de la Commission Médicale de la FFF
"Nous sommes partis d’un constat : les médecins sont réticents à signer des certificats d’aptitude aux personnes épileptiques, les clubs hésitent à les inscrire et parfois les joueurs comme leur entourage cachent la maladie par peur des jugements. Nous avons donc souhaité dédramatiser cette maladie et faciliter l’accès à la pratique du football, comme aux autres sports."

Docteur Arnaud Biraben, Président de la Ligue française contre l'épilepsie (LFCE)
"L’épilepsie est l’une des maladies les plus courantes en neurologie, mais on n’en parle pas. Les malades ne le sont que quelques secondes par semaine ou par mois, donc on a tendance à le cacher. Cette maladie peut faire peur. Il faut lutter contre ça par l’éducation et la prévention. Le sport en général et le foot en particulier ne déclenchent pas de crises. Au contraire, il sont considérés comme traitements adjuvants de la maladie."

Les photos de la conférence de presse