Joaquim Francisco Filho, le voyageur brésilien

Joaquim Francisco Filho, le voyageur brésilien

Filho

samedi 22 mars 2014 - 15:00 -

Dans un peu moins de trois mois, l'Equipe de France se rendra en Amérique du Sud pour participer à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, qui se tiendra du jeudi 12 juin au dimanche 13 juillet. Pendant les douze semaines qui nous séparent du début de l'épreuve, nous allons vous faire découvrir une facette du Brésil au travers d'une personnalité importante du football. Première étape aujourd'hui avec Joaquim Francisco Filho, ancien joueur brésilien devenu notamment formateur à l'INF Vichy puis à l'INF Clairefontaine (photo, à gauche, aux côtés d'Aimé Jacquet, Claude Dusseau et André Merelle).

D'emblée, Joaquim Francisco Filho nous prévient : "Je suis un voyageur !" Au vu de son parcours, personne ne pourra prétendre le contraire... Né à São Paulo à 1940, il y débute sa carrière de joueur professionnel à l'âge de 16 ans. Il évolue notamment au São Paulo Futebol Clube, mais aussi au Clube Atlético Juventus, qui a notamment formé les Parisiens Lucas Moura et Thiago Motta...

Après le Brésil, il s'exilera au Vénézuela (Club Deportivo Portugués) puis au Portugal, avant d'achever sa carrière en France. Evoluant au poste d'avant-centre, il fera trembler les filets à de nombreuses reprises sous les couleurs du Nîmes Olympique (1966-1967), du RCFC Besançon (1967-1968), de l'US Boulogne (1968-1972) et du Toulouse FC.



Après avoir raccroché les crampons, Joaquim Francisco Filho devient formateur, à l'INF Vichy tout d'abord, puis à l'INF Clairefontaine (photo ci-dessus, en haut à droite). Durant près de 30 ans, il va contribuer à façonner de nombreux joueurs, de Jean-Luc Ettori à Thierry Henry en passant par Jean-Pierre Papin... "Je suis fier de cela. A l'INF, on prenait des joueurs à l'âge de 13 ans, et à 15 ans on voyait ce qu'ils étaient devenus... Nous avons sorti une dizaine d'internationaux A, le dernier en date étant Blaise Matuidi."

Sa renommée dépassera les frontières hexagonales, puisqu'il sera contacté aux débuts des années 2000 par Manchester United pour entraîner les équipes de jeunes. "J'étais curieux. Je me suis surtout dit qu'il aurait été dommage d'avoir des regrets si je n'y étais pas allé..." Il travaillera notamment avec Sir Alex Ferguson (photo ci-dessous), et fera également office d'interprète pour Cristiano Ronaldo lors son arrivée chez les Red Devils, en 2003.



Malgré toutes ses expériences à l'étranger, le "Professeur" (son surnom) n'en oublie pas pour autant le Brésil, sa terre natale. A la question de savoir quels sont les joueurs brésiliens qui l'ont marqué, sa réponse est révélatrice de sa philosophie... "J'aime avant tout les millieux de terrain, ceux qui sont chargés de servir l'avant-centre. Et surtout les dribbleurs, qu'il faut à mon sens laisser dribbler. Ce sont eux qui valorisent leur équipe, et donnent un intérêt au jeu... Didi était à ce titre un joueur  complet, capable aussi bien de passer que de marquer. Je n'oublie pas non plus les grands attaquants, Pelé bien sûr mais aussi Ademir."

Et la Coupe du Monde alors ? "Ce sera certainement une belle fête du football ! J'espère que le Brésil donnera une bonne image, notamment de sa capacité d'accueil." Si la Seleção reste son équipe de coeur, Filho sera également derrière les Bleus. "Ils devront cependant se méfier des nations sud-américaines, notamment l'Equateur. S'ils veulent se qualifier, ils devront mettre leur coeur à la pointe de leurs chaussures... Mais je ne me fais pas de souci quant à leur motivation, car c'est le rêve de tous les joueurs d'aller au Brésil." Lui, le voyageur, sait de quoi il parle...