L'En Avant Guingamp comme en 2009 !

L'En Avant Guingamp comme en 2009 !

L'En Avant Guingamp comme en 2009 !

samedi 3 mai 2014 - 22:55 -

Copie conforme de la finale de 2009, le Stade Rennais et l'EA Guingamp s'affrontaient de nouveau ce samedi sur la pelouse du Stade de France à l'occasion de la 96ème finale de l'épreuve. Grâce à des réalisations de Jonathan Martins Pereira (36e) et Mustapha Yatabare (46e), les Guingampais soulèvent pour la deuxième fois dans l'histoire du club ce prestigieux trophée (2-0, les buts en vidéo).

Le coup d’envoi est donné par les Rennais, qui occupent la moitié gauche du terrain pour cette première période. Durant les cinq premières minutes, les débats sont équilibrés.

Le Guingampais Jonathan Martins Pereira tente une incursion sur la droite, étouffée par la défense rennaise (6e). Dans la minute qui suit, l’EAG se procure un corner. Repoussé une nouvelle fois par Rennes, le cuir, revient dans la surface rouge et noir suite à un centre côté gauche. Celui-ci  atterrit sur la tête de Christophe Mandanne, qui manque de peu le cadre (8e). Benoît Costil avait bien fermé l’angle. Belle séquence guingampaise, puisque les hommes de Jocelyn Gourvennec se procurent une nouvelle occasion quelques instants plus tard, sur coup franc, mais ne concrétisent pas (11e).



Au quart d’heure de jeu, les Guingampais multiplient les offensives. Martins Pereira s’engouffre sur la droite et centre, mais la tête de Claudio Beauvue passe à droite des cages de Costil (15e). Puis c’est au tour de Lionel Mathis de trouver Mustapha Yatabaré dans la surface, qui manque également le cadre (16e). Les Rennais subissent.

Rennes parvient à sortir de son camp pour la première fois depuis de longues minutes, et se procure un coup franc excentré à 35 mètres des buts. La balle est facilement captée par Mamadou Samassa (20e). Damien Leveque tente à son tour une incursion dans le camp rennais, mais son centre est repoussé (23e).

Suite à un corner guingampais, Romain Alessandrini part en contre et trouve Kamil Grosicki, tout près d’ouvrir la voie du but à Ola Toivonen sur une passe en profondeur, interceptée par la défense. Dans la foulée, Guingamp part en contre et tente une frappe aux 20 mètres, captée en deux temps par le portier rennais (24e).
 
A la demi-heure de jeu, le bilan est clairement en faveur de Guingamp, souvent en bonne position devant le but de Benoît Costil, tandis que les Rennais ne s’aventurent dans le camp adverse qu’à de rares occasions. Une domination payante. A dix minutes de la fin de la première mi-temps, alors que Rennes semble retrouver un peu d’air, Martins Pereira ouvre le score de l’extérieur du droit suite à un mauvais renvoi de la défense rennaise (35e, 0-1) après un centre venu de la droite.

Ce but a le mérite de réveiller les Rouge et Noir, qui se lancent à l’assaut du but adverse. Ils se procurent deux corners d’affilée, mais sans danger pour le portier (39e et 40e). L’arbitre siffle la mi-temps, Rennes 0, Guingamp 1.

Cueillis à froid, les Rennais encaissent un deuxième but par Mustapha Yatabaré dès la reprise, sur le coup d’envoi (46e, 0-2). Rennes 0, Guingamp 2. Deux minutes plus tard, les Rennais se procurent un corner qui, suite à un cafouillage dans la surface, est tout près de leur offrir la réduction du score. L’arbitre signale finalement une faute en faveur des Guingampais (49e). Des espaces se créent de part et d’autre, et les tirs au but se multiplient, ainsi que les corners. Langil puis Konradsen tentent leur chance loin, sans succès (53e).



Guingamp est tout près de tripler la mise par Yatabaré, habitué aux doublés en coupe cette saison (trois depuis les 32èmes), qui se jette pour tacler un ballon à cinq mètres de Costil, mais celui-ci s’interpose et détourne en corner (55e). Paul-George Ntep, entré en jeu à la 50e, s’illustre sur son côté, mais n’obtient qu’un coup de pied de coin (58e).

Guingamp fait preuve de sang-froid et gère son avance. Les Morbihannais placent quelques contres (66e, 71e, 79e), enrayés par des Rennais impuissants offensivement, malgré les tentatives d’Alessandrini (64e, 73e). Nelson Oliveira tente une frappe en pivot, cadrée, mais Samassa repousse en corner (82e).

Il faut remonter à la finale Auxerre-Montpellier de 1994 (3-0) pour voir une équipe s’imposer en finale par plus d’un but d’écart.  C’est la performance que réalisent finalement les Guingampais malgré un dernier essai de Kana-Biyik (90e) filant dans les gants de Samassa. Comme en 2009 face à ces mêmes Rennais, l’En Avant Guingamp remporte cette nouvelle finale de Coupe 100% bretonne (2-0).

La feuille de match

Samedi 3 mai

Stade Rennais - En Avant Guingamp : 0-2 (96e finale de la Coupe de France - Stade de France)

Arbitres : Tony Chapron (Centre), Johann Perruaux et Alexandre Viala (Assistants), Benoît Bastien et Benoît Millot (Additionnels), Mathieu Grosbost (4èma assistant)

Les buts : Jonathan Martins Pereira (36e), Mustapha Yatabaré (46e)

Stade Rennais : 1. Benoît Costil, 29. Romain Danzé (Cap.), 12. Steven Moreira, 5. Jean-Armel Kana-Biyik, 22. Sylvain Armand, 23. Anders Agnes Konradsen (puis 11. Nelson Oliveira, 62e), 15. Jean II Makoun (puis 17. Vincent Pajot, 68e), 28. Abdoulaye Doucouré, 6. Kamil Grosicki (puis 24. Paul-George Ntep, 52e), 9. Ola Toivonen, 19. Romain Alessandrini
Remplaçants : 10. Foued Kadir, 21. John Boye, 14. Tiémoué Bakayoko, 30. Cheikh Tidiane N'Diaye
Entraîneur : Philippe Montanier

En Avant Guingamp : 30. Mamadou Samassa, 6. Jonathan Martins Pereira, 29. Christophe Kerbrat, 15. Jérémy Sorbon, 7. Dorian Leveque, 18. Lionel Mathis (Cap.), 10. Younousse Sankharé, 8. Claudio Beauvue (puis 28. Fatih Atik, 83e), 11. Steeven Langil (puis 26. Thibault Giresse, 79e), 13. Christophe Mandanne (puis 5. Elhadji Mustapha Diallo, 69e), 9. Mustapha Yatabaré
Remplaçants : 16. Guy-Roland Ndy Assembé, 17. Rachid Alioui, 14. Ladislas Petre Meyair Douniama, 4. Baïssama Sankoh
Entraîneur : Jocelyn Gourvennec