Belle entrée en matière des Bleus (3-0)

Belle entrée en matière des Bleus (3-0)

Belle entrée en matière des Bleus (3-0)

dimanche 15 juin 2014 - 23:00 -

L’Equipe de France effectuait ce dimanche face au Honduras son entrée en lice dans la Coupe du Monde 2014. Sur la pelouse du stade Beira-Rio de Porto Alegre, les Bleus ont logiquement dominé le Honduras (3-0) grâce à un doublé de Karim Benzema (45e, sp, 72e) et un but contre son camp de Noel Valladares. Ils prennent provisoirement la tête du groupe E, à égalité de points avec la Suisse victorieuse plus tôt dans la journée de l'Equateur (2-1).

Avant de pénétrer sur la pelouse du stade Beira-Rio de Porto Alegre, les Français ont pu jeter un coup d’oeil au résultat de la première rencontre de ce groupe E entre l’Equateur et la Suisse (1-2), leurs prochains adversaires. En difficulté durant toute la première période, les Helvètes, menés 1-0 suite à l’ouverture du score d’Enner Valencia (22e), ont réussi à force de patience à faire pencher la balance en leur faveur grâce à des réalisations d’Admir Mehmedi (48e) et d’Haris Seferovic dans les ultimes secondes (90e+3).

Les Bleus, qui n’ont plus gagné leur première rencontre dans un Mondial depuis 1998 (victoire 3-0 contre l’Afrique du Sud), ont donc à coeur comme les Suisses de réussir leurs débuts. Une mission qui ne sera cependant pas aisée face à des Honduriens, athlétiques, agressifs et adeptes du "kick and rush".

Pour ce premier rendez-vous, le sélectionneur Didier Deschamps a en tout cas décidé de faire confiance aux jeunes en titularisant Raphaël Varane, 21 ans, en défense centrale au côté de Mamadou Sakho et Antoine Griezmann (23 ans) sur le côté gauche de l’attaque en l’absence de Franck Ribéry, forfait pour ce Mondial. La pointe est occupée par Karim Benzema.



Le onze de départ français : Lloris (cap.) - Debuchy, Varane, Sakho, Evra - Cabaye, Matuidi, Pogba - Valbuena, Benzema, Griezmann.

Après une bonne entame de match des Honduriens, les Tricolores prennent progressivement le contrôle des opérations. Sur un centre de Mathieu Valbuena, côté droit, Noel Valladares, l’expérimenté gardien hondurien de 37 ans, écarte le danger de manière peu académique en dégageant le ballon de l’avant bras droit après un rebond vicieux (7e). Blaise Matuidi se crée ensuite la première grosse occasion de cette partie. Sur un troisième coup franc de suite en faveur des joueurs de Didier Deschamps, le milieu de terrain parisien profite d’un mauvais dégagement de la tête de Bengston dans sa surface pour amortir le ballon de la cuisse et enchaîner d’une frappe du plat du pied droit. Valladares parvient à détourner sur sa transversale (15e) !

Le portier hondurien est à nouveau sauvé par sa transversale quelques minutes plus tard suite à une bonne tête d’Antoine Griezmann, à la réception au deuxième poteau d’un centre de Patrice Evra (23e). Dans la foulée, l’attaquant de la Real Sociedad adresse une belle ouverture dans la course de Mathieu Valbuena sur son côté droit. Le Marseillais centre en retrait à destination de Karim Benzema, qui ne peut ajuster sa tête (24e). Le danger se fait de plus en plus pressant sur la cage hondurienne.



Paul Pogba et Wilson Palacios récoltent un carton jaune (28e). Le second pour avoir marché sur le premier et le premier pour avoir voulu se faire justice lui-même. Un fait de jeu qui a des conséquences puisque quinze minutes plus tard, le milieu hondurien bouscule son homologue français dans la surface (photo ci-dessous). M.Ricci, l’arbitre brésilien, n’hésite pas et indique le point de penalty (43e). Palacios reçoit pour cette faute dans la surface un deuxième carton jaune et laisse ses coéquipiers à dix. Karim Benzema transforme la sentence en prenant à contre pied Valladares et donne l’avantage aux siens juste avant la pause (1-0, 45e).



Au retour des vestiaires, Mathieu Debuchy et ses partenaires sont les premiers à tester à la "goal ligne technologie", une assistance vidéo de sept caméras sur chaque but destinée à indiquer si le ballon a franchi la ligne, mise en place pour ce Mondial par la FIFA. La réponse est positive et la France double la mise sur un but contre son camp de Valladares (2-0, 48e). Sur un beau centre de Yohan Cabaye, Benzema, excentré à l’angle des six mètres, croise sa frappe du gauche (photo ci-dessous), qui heurte le poteau. Le ballon revient sur la main gauche du gardien hondurien qui ne peut l’empêcher de franchir sa ligne avant de le capter à nouveau.



Les Français profitent de leur avantage numérique pour poursuivre leurs offensives. Valladares est à la parade sur une frappe de Benzema (55e), puis Valbuena à la conclusion d’un beau mouvement collectif manque de peu le cadre (56e). C’est ensuite Matuidi, dont la reprise sans contrôle sur un centre en retrait de Patrice Evra frôle le poteau, de donner des frayeurs aux joueurs latins. Les Bleus voient leurs efforts récompensés peu avant le dernier quart d’heure de jeu en inscrivant un troisième but grâce à un doublé de Benzema (3-0, 72e). Sur un corner, l’attaquant tricolore récupère le ballon sur le côté droit de la surface après une première tentative contrée de Debuchy. Malgré l’angle fermé, il décoche une frappe en force qui se loge sous la barre de Valladares. Quel tir !



Si Moussa Sissoko et Rio Mavuba ont déjà fait leur entrée en jeu, en lieu et place de Pogba (57e) et Cabaye (65e), c’est ensuite au tour d’Olivier Giroud de suppléer Valbuena pour le troisième et dernier changement de Didier Deschamps dans cette partie (78e). Les Français gèrent leur fin de match et les « Catrachos » n’ont plus l’énergie pour tenter de mettre en danger Hugo Lloris,  qui aura passé un match très tranquille. L’abitre brésilien donne le coup de sifflet final sur une victoire logique et méritée des Bleus, auteurs d’une bonne entrée en matière. Les Tricolores prennent provisoirement la tête du groupe E, à égalité de points avec la Suisse, leur prochain adversaire vendredi prochain à Salvador (21h00).

Les réactions :

Blaise Matuidi (milieu de terrain)
"Ca commence très bien. C'est une belle entrée en matière. On a eu 10 premières minutes de flottement mais c'est normal, c'était pour beaucoup d'entre nous notre première Coupe du Monde. Ensuite on s'est lâchés, on a eu beaucoup d'occasions, on en a mis trois. A 11 contre 10 c'était plus facile pour marquer d'ailleurs. Il est important de ne pas avoir eu d'occasions concédées. L'adversaire a été physique, a essayé de nous rentrer dedans, mais on a répondu au défi par le jeu. On a bien fait ce qu'il fallait faire. La Suisse sera un adversaire dangereux, mais elle aussi sait que la France a une bonne équipe."

Mamadou Sakho (défenseur)
"Ca fait du bien. On débute par une victoire. On a eu beaucoup d'occasions, on a pratiqué notre jeu, ça a payé. Notre état d'esprit était bien. Tout le monde a apporté. Il faut rester serein, bien se reposer avant d'aborder la Suisse. On veut gagner ce deuxième match."

Moussa Sissoko (milieu de terrain)
"On ne pouvait pas mieux espérer, on est évidemment content du résultat, de la manière. On savait qu'il étaient agressifs, mais on a assez bien fait les choses à travers le jeu."

La fiche technique

A Porto Alegre (Stade Beira-Rio): France bat Honduras 3 à 0 (mi-temps: 1-0) (Coupe du Monde de la FIFA Brésil 2014, groupe E, 43.012 spectateurs)

Arbitre: S. Ricci (BRA)

Buts: Benzema (45e s.p., 72e), Valladares (48e c.s.c.) pour la France
Avertissements : Evra (7e), Pogba (28e), Cabaye (45e+2) pour la France ; W. Palacios (28e), Oscar Garcia (53e), Garrido (83e) pour le Honduras:
Exclusion: W. Palacios (43e, 2e avertissement) pour le Honduras

France: Lloris (c) - Debuchy, Varane, Sakho, Evra - Pogba (Sissoko 57e), Cabaye (Mavuba 65e), Matuidi - Valbuena (Giroud 78e), Benzema, Griezmann.Entraîneur: Didier Deschamps

Honduras: Valladares (cap) - Beckeles, Bernardez (Chavez 46e), Figueroa, Izaguirre - Najar (Claros 58e), Garrido, W. Palacios, Espinoza - Costly, Bengtson (Oscar Garcia 46e). Entraîneur: Luis Suares