Boulogne sur le podium, Le Poiré sur Vie se relance

Boulogne sur le podium, Le Poiré sur Vie se relance

Boulogne sur le podium, Le Poiré sur Vie se relance

samedi 24 janvier 2015 - 22:27 -

Après le succès du FC Bourg-Péronnas sur la pelouse de Colmar, vendredi soir, deux autres matches en retard du National avaient lieu ce samedi. En dominant (4-1) le CA Bastia au stade de la Libération, l'US Boulogne CO (photo Henry Gbizié) remonte sur la 3e marche du podium. L'autre rencontre entre deux relégables, Le Poiré sur Vie VF (16e) et le FC Istres, s'est soldée au stade de l'Idonnière par un succès des Vendéens (2-0) qui se relancent dans la course au maintien et enfoncent encore un peu plus leur adversaire du soir.

US Boulogne CO - CA Bastia : 4-1
Trois jours après leur qualification pour les 16es de finale de la Coupe de France, les Boulonnais n'ont pas ressenti la fatigue face au CA Bastia. Malgré l'ouverture du score des Bastiais en première période sur un but contre son camp de Cédric Fabien (25e), les Nordistes ont réussi à égaliser avant la pause grâce à Henry Gbizié (41e). Les joueurs de Stéphane Le Mignan ont ensuit fait la différence en seconde période sur une nouvelle réalisation de Gbizié (50e) puis des buts signés Georges Gope-Fenepej (57e) et Xavier Mercier (70e). En glanant un 5e succès en 6 matches, les Boulonnais impriment un rythme d'enfer qui leur permet de remonter à la 3e place.

Cette défaite ne fait pas l'affaire de la formation corse (14e), en position de premier non relégable, qui voit le Poiré sur Vie et Marseille Consolat revenir à deux longueurs.

Le Poiré sur Vie - FC Istres : 2-0
Ce sont les Genôts qui sont sortis vainqueurs de ce duel capital dans l'optique du maintien. Profitant de leur supériorité numérique suite à l'exclusion en fin de première période d'Abdellah Zoubir, les Vendéens ont inscrit leurs deux buts en seconde période par Pape Saar (65e) et Christopher Vicente (87e). Un succès qui leur permet de revenir à deux points du CA Bastia. Pour Istres qui enchaînent une 6e défaite de rang, la situation est de plus en plus compliquée.

Le classement