La France s'impose aux Pays-Bas (2-3)

La France s'impose aux Pays-Bas (2-3)

La France s'impose aux Pays-Bas (2-3)

vendredi 25 mars 2016 - 22:55 -

A moins de trois mois du coup d'envoi de l'Euro 2016 que la France organisera sur son sol, les Bleus disputaient ce vendredi soir à l'Amsterdam ArenA un match amical face aux Pays-Bas. Dans une rencontre au contexte singulier et émotionnel avec des hommages rendus aux victimes des attentats en Belgique et à la disparition de la légende batave Johan Cruyff, les Tricolores ont rendu une copie sérieuse surtout en première période en s'imposant (2-3). Antoine Griezmann (6e), Olivier Giroud (13e) et Blaise Matuidi (88e) ont été les buteurs du soir.

Les Français ont débuté la partie avec le onze départ suivant : Mandanda - Jallet, Varane, Koscielny, Evra - Pogba, Diarra, Matuidi (cap.) - Griezmann, Giroud, Payet. En l'absende d'Hugo Lloris, ménagé, Blaise Matuidi s'est vu confié par le sélectionneur Didier Deschamps le brassard de capitaine. Dimitri Payet a également été titularisé, associé en attaque à Antoine Griezmann et à Olivier Giroud.

Avant le coup d'envoi, plusieurs drapeaux belges étaient visibles dans les tribunes de l'Amsterdam ArenA et une minute de silence a été respectée en hommages aux victimes et aux blessés des attentats survenus à Bruxelles mardi dernier. Malgré ce contexte singulier, les Bleus, qui n'ont plus que deux matches amicaux avant que Didier Deschamps ne dévoile sa liste des 23 joueurs retenus pour l'Euro, ont attaqué la partie par le bon bout. Ils se sont procuré la première occasion du match dès la 4e minute sur une frappe aux vingt-cinq mètres de Dimitri Payet obligeant Jasper Cillessen à se coucher. 

La minute suivante, Antoine Griezmann victime d'une faute a obtenu un coup franc très bien placé aux vingt-mètres. Un coup de pied arrêté que l'attaquant de l'Atletico Madrid s'est chargé de tirer. Sa frappe enroulée limpide est venu se loger dans la lucarne droite de Cillessen impuissant. Il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir les Français ouvrir la marque (0-1, 6e). 

Face à des Néerlandais amorphes, les Bleus ont doublé la mise six minutes plus tard grâce à Olivier Giroud (0-2, 13e). Profitant d'une remise de la tête de Matuidi après un ballon dégagé par la défense orange sur un corner, l'attaquant d'Arsenal a trouvé les filets adverses sur une reprise en pivot. Juste après ce second but français, l'arbitre allemand Felix Zwayer a interrompu à la 14e minute la partie pour laisser place à des applaudissements nourris du public et des joueurs pour saluer la mémoir de l'ancien numéro 14 des Pays-Bas et de l'Ajax Amsterdam décédé cette semaine d'un cancer du poumon.

Les joueurs de Didier Deschamps ont poursuivi leur domination en première période. Griezmann a été tout proche du doublé sur une tête décroisée après un centre de Payet mais Cillessen a été à la parade (25e). Ils ont finalement regagné les vestiaires pour la mi-temps avec un avantage logique de deux buts.

La reprise du match est marquée du côté tricolore par la première sélection de N'Golo Kanté entré en jeu à la place de Lassana Diarra. Lucas Digne et Anthony Martial ont également fait leur apparition sur le terrain.

Les Néerlandais ont réveillé la stade en réduisant la marque par De Jong à la 47e, en duel avec Laurent Koscielny sur un corner, le milieu de terrain néerlandais a touché le cuir du bras et trompé Steve Mandanda. Plus approximative défensivement, la France a laissé son adversaire reprendre des couleurs, avant que Dimitri Payet ne trouve le poteau de Cillessen sur une frappe enroulée (59e). Profitant d'un manque d'attention de la défense française sur un corner, les Bataves vont égaliser par l'intermédiaire d'Ibrahim Affelay. Esseulé à l'entrée de la surface, le milieu de Stoke City a croisé son tir, hors de portée de Mandanda (2-2, 86e). 

Vexés, les Bleus ont trouvé les ressources pour accélérer une dernière fois. Matuidi servi par Martial dans la surface adverse a arraché la victoire (2-3) sur une frappe croisée à ras-de-terre.

Les Bleus se sont fait peur mais ont obtenu au final un succès logique, le 6e en 7 rencontres.

La fiche technique