Hernandez : "Tout ceci contribue à ma progression"

Hernandez : "Tout ceci contribue à ma progression"

Hernandez : "Tout ceci contribue à ma progression"

samedi 26 mars 2016 - 18:00 -

Régulièrement appelé en sélections nationales de jeunes depuis ses quinze ans, Lucas Hernandez a été retenu en Equipe de France Espoirs par le sélectionneur national Pierre Mankowski pour les matches face à l'Ecosse et la Macédoine (éliminatoires de l'Euro 2017). Une première pour le jeune défenseur tricolore de l'Atlético de Madrid, qui n'avait jamais participé à un stage des Bleuets. Rencontre.

Comment cette première semaine au sein des Espoirs s’est elle déroulée ?
"L’année dernière j’ai participé à la campagne de la France en phase finale de l’Euro U19 cet été (ndlr : élimination en demi-finale face à l’Espagne), mais jamais je n'aurais imaginé intégrer le groupe Espoirs cette saison. Je suis très heureux d’être ici. L’accueil de mes partenaires et du staff a été idéal et a participé à mon intégration rapide. Tout ceci va mepermettre de poursuivre ma progression. Cela fait 12 ans que je vis en Espagne, mais la France ne m’a pas oublié. Elle s’intéresse à moi et j’en suis très content. J’espère pouvoir rendre cette confiance sur le terrain, en faisant de mon mieux pour aider la sélection."

Vous n’arrivez pas totalement en terrain inconnu.
"Je connaissais déjà certains joueurs. Aymeric Laporte évidemment, qui joue également en Espagne. D'autre part, j’ai déjà côtoyé des joueurs comme Georges-Kevin Nkoudou ou Presnel Kimpembe en sélections de jeunes. J’ai découvert le reste de l’équipe en arrivant. Je suis très heureux d'avoir fait leur connaissance. Il y a de très grands joueurs dans ce groupe. Techniquement, c’est impressionnant."

Qu'espérez-vous pouvoir apporter à l’équipe ?

"A l’origine je suis défenseur central, mais je peux jouer le rôle d’arrière gauche. C’est le poste que j’occupe en sélection. Parmi mes qualités principales, je peux citer ma capacité à rester concentré de la première à la dernière minute, ma rapidité et ma lecture du jeu. Mon agressivité dans le jeu peut également être un plus pour le groupe."

Que penser de la Macédoine, le prochain adversaire de la France ?
"Cette équipe ressemble un peu à l’Ecosse, mais avec davantage de talents techniques individuels. En attaque, les Macédoniens comptent des joueurs capables d'être décisifs dans les 30 derniers mètres. Il va falloir faire attention. Si on joue comme on sait le faire, en s’appuyant sur la conservation et la circulation de la balle,  je pense que tout se passera bien. L’objectif est de remporter ce match. Nous sommes premiers de notre groupe, une deuxième victoire permettrait de boucler en beauté cette semaine internationale."