Succès face à l'Albanie et qualification (2-0) !

Succès face à l'Albanie et qualification (2-0) !

Succès face à l'Albanie et qualification (2-0) !

mercredi 15 juin 2016 - 22:55 -

Pour son second match de poules de l'UEFA Euro 2016, l'Equipe de France était opposée à l'Albanie. Au Stade Vélodrome de Marseille, les Bleus l'ont emporté 2-0, grâce à des buts signés Antoine Griezmann (90e) et Dimitri Payet (90+6e, photo). Avec ce succès, les hommes de Didier Deschamps ont validé leur qualification pour les huitièmes de finale !

Pour ce deuxième match de l'Euro, Didier Deschamps effectuait deux changements dans son onze de départ, Anthony Martial et Kingsley Coman remplaçant Paul Pogba et Antoine Griezmann. Par ailleurs, la France évoluait dans le même système qu'en fin de match face aux Roumains, avec Dimitri Payet en numéro 10 derrière Olivier Giroud, et Coman et Martial sur les côtés.

Le onze des Bleus : Lloris (cap.) - Sagna, Rami, Koscielny, Evra - Kanté, Matuidi - Coman, Payet, Martial - Giroud. Du côté de l'Albanie, le sélectionneur italo-albanais Giovanni De Biasi alignait l'équipe suivante, en 4-3-3 : Berisha - Hysaj, Arlind Ajeti, Mavraj, Agolli (cap.) - Kukeli, Abrashi, Memushaj - Lila, Lenjani, Sadiku.



La première occasion du match était pour Giroud. A la 4e minute, sur un coup franc excentré côté droit tiré par Payet, le numéro 9 tricolore reprenait de la tête le ballon, qui passait au-dessus. La réponse albanaise intervenait au quart d'heure de jeu. Pas attaqué, Ermir Lenjani tentait sa chance à l'entrée de la surface, sans toutefois parvenir à accrocher le cadre. Dans la foulée, Martial pénétrait dans la surface, mais voyait sa frappe contrée.

Il fallait attendre la 24e minute de jeu pour voir la première occasion franche. Sur un centre venu de la droite détourné par Martial, Armando Sadiku était tout proche de reprendre à bout portant, mais Hugo Lloris sortait bien pour capter le cuir. Dix minutes plus tard, sur un nouveau coup franc de Payet dans la boîte, c'est Etrit Berisha qui sortait parfaitement pour se saisir du ballon. Et sur une situation similaire moins de deux minutes après, Giroud reprenait cette fois-ci de la tête, au-dessus.

A la 38e, suite à un corner de Ledian Memushaj, Lenjani reprenait le ballon à ras de terre, sans toutefois parvenir à cadrer. La dernière occasion de la première période était pour Memushaj. Sur un coup franc à l'entrée de la surface, exentré côté droit, le numéro 9 albanais tirait juste au-dessus des cages de Lloris, manquant de peu la cible (44e). A la pause, le score était donc de 0-0.



Au retour des vestiaires, Didier Deschamps effectuait son premier changement, avec la sortie de Martial remplacé par Pogba. Et la réaction tricolore ne se faisait pas attendre. Quelques secondes seulement après le coup d'envoi, Coman, à la réception d'un centre de Giroud dévié par Blaise Matuidi, reprenait de la tête le ballon qui passait à quelques centimètres du poteau de Berisha. Dans la foulée, un coup franc de Payet frôlait lui aussi le montant du portier albanais.

La réaction des hommes de Giovanni De Biasi ne se faisait pas attendre. A la 51e, suite à un centre, Memushaj voyait sa reprise s'écraser sur le poteau de Lloris. Le ballon lui revenait ensuite sur la tête avant d'échouer en sortie de but. Deux minutes plus tard, de l'autre côté du terrain, c'est cette fois-ci Pogba qui reprenait en taclant un centre au second poteau. Malheureusement pour le milieu de terrain de la Juventus, le cadre se dérobait de nouveau.

Dans une seconde mi-temps beaucoup plus animée, Payet, encore lui déposait un centre sur la tête de Koscielny, mais le ballon passait une nouvelle fois au-dessus (63e). Quatre minutes plus tard, la tête décroisée de Giroud sur un centre de Coman passait juste à côté du montant gauche de Berisha. Et sur l'action suivante, le buteur d'Arsenal voyait le cuir s'écraser sur l'autre poteau !



Entre-temps, Griezmann prenait place sur le terrain, en remplacement de Coman. Et à un quart d'heure de la fin du match, Didier Deschamps exauçait le voeu du Vélodrome en faisait rentrer l'ancien buteur de l'OM, André-Pierre Gignac, en lieu et place de Giroud. A la 79e, Bacary Sagna, à la réception d'un centre au second poteau de Payet, reprenait le cuir, une nouvelle fois sans cadrer. Deux minutes plus tard, Payet, toujours lui, déposait un centre sur la tête de Koscielny, mais cela passait de peu de côté.

A la 84e, une frappe de loin de N'Golo Kanté était détournée en corner. Mais ce dernier ne donnait rien. A la 89e, sur un centre de Matuidi, c'est Gignac qui mettait le ballon à côté. La délivrance venait finalement de Griezmann. Sur un centre venu de la droite signé Adil Rami, l'attaquant de l'Atletico Madrid faisait exploser le Vélodrome, en plaçant une tête décroisée hors de portée de Berisha (90e, 1-0) !

Et alors que le match semblait s'acheminer sur une courte mais précieuse victoire tricolore, Payet allait une nouvelle fois se montrer décisif. Gignac, parti en contre, glissait sur la pelouse mais le ballon revenait dans les pieds du Réunionnais. Ce dernier pénétrait dans la surface avant de tromper Berisha d'une frappe enroulée du pied droit (2-0, 90+6e) ! Prochain match pour les Français, ce dimanche face à la Suisse, au Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq.

La fiche technique