Coupe des Confédérations : Clément Turpin assistant vidéo sur la finale

Coupe des Confédérations : Clément Turpin assistant vidéo sur la finale

V3.jpg

samedi 1 juillet 2017 - 13:43 -

L'arbitre français Clément Turpin officiera en tant qu'arbitre assistant vidéo dimanche lors de la finale de la Coupe des Confédérations 2017 entre le Chili et l'Allemagne.

Après Benoît Bastien, désigné pour diriger la finale de l'Euro Espoirs 2017 ce samedi 1er juillet, Clément Turpin a été choisi par la FIFA pour officier en tant qu’arbitre assistant vidéo sur la finale de la Coupe des Confédérations 2017 qui opposera le Chili à l’Allemagne, ce dimanche à Saint-Pétersbourg (21h00, Russie) et qui sera conduite par l’arbitre serbe Milorad Mazic.

Deux assistants vidéo auxiliaires, le Slovaque Jure Praprotnik et le Portugais Artur Dias, complèteront l’équipe arbitrale dédiée à l’assistance vidéo.

La Direction Technique de l’Arbitrage (DTA) de la FFF est engagée avec la LFP depuis octobre 2016 dans l’expérimentation de l’assistance vidéo pour l’arbitrage.

Le protocole IFAB pour l'assistance vidéo

Le protocole technique de l' International Football Association Board (IFAB) prévoit quatre situations de jeu pour lesquelles la vidéo peut être utilisée :

  1. Après un but marqué : une infraction non perçue par l’arbitre (hors-jeu, faute de l’attaquant, ballon sorti du terrain, etc.) ayant pour conséquence d’invalider un but a-t-elle clairement été commise.

  2. Penalty : la décision d’accorder ou de ne pas accorder le pénalty est-elle clairement erronée (faute claire ou non de l’équipe attaquante/faute en dehors ou à l’extérieur de la surface/ballon hors du terrain avant la faute sanctionnée) ?

  3. Carton rouge : la faute commise méritait-elle clairement une exclusion directe (seuls les cartons rouges directs entrent dans le champ d’application de la vidéo. Un deuxième carton jaune n’entre donc pas dans ledit champ d’application) ?

  4. Identité erronée : le joueur sanctionné disciplinairement (carton jaune ou rouge) est-il le joueur fautif ?

La vidéo doit permettre de répondre à une question fondamentale : « La décision de l’arbitre est-elle clairement erronée ? ». Si oui, la décision doit être revue. Dans le cas contraire la décision initiale de l’arbitre reste inchangée.