Succès des Bleuets en Écosse (1-0)

Succès des Bleuets en Écosse (1-0)

Web_177217_France-Allemagne_U18_-_Match_amical__26_mars_2017.jpg

mercredi 4 octobre 2017 - 22:52 -

La sélection nationale U19 a battu l’Écosse (1-0) chez elle en match amical, mercredi 4 octobre à la Tony Macaroni Arena de Livingston.

Entre deux équipes préparant leur phase de qualification à l’Euro 2018, et sous une pluie incessante typique du Lothian, le match tarde à se lancer. Alban Lafont annihile un tir plein axe de Gilmour (23e), avant une belle séquence française.

Un centre en glissant de Malang Sarr oblige le gardien écossais Wright à un arrêt difficile au ras de son poteau (35e), suivi dans la même minute d’une frappe sur la barre de Mickaël Cuisance. Moussa Diaby a une nouvelle opportunité (37e), mais rien n’est marqué à la pause.

Les joueurs du sélectionneur Bernard Diomède entament parfaitement la seconde période. Sur un corner de Cuisance mal repoussé, la frappe écrasée de Rafik Guitane trouve Myziane Maolida esseulé au point de penalty, pour une reprise imparable du droit à contre-pied (46e).

La sélection U19 maîtrise ensuite la partie en se créant de nouvelles situations dangereuses et résiste aux derniers rushes écossais, dont un coup franc bien écarté par Lafont (70e).

Revanche samedi 7 octobre à Édimbourg (13h00), un mois avant le premier tour qualificatif à l’Euro 2018 pour les Tricolores, à partir du mercredi 8 novembre en Bosnie-Herzégovine (contre Andorre, le pays hôte et la Géorgie).

La fiche technique

La sélection

La réaction de Bernard Diomède

« Nous avons eu une bonne séance la veille déjà sous la pluie, nous étions donc prêts psychologiquement aux conditions atmosphériques. Ils nous ont imposé des duels physiques dans les cinq premières minutes, puis une belle occasion nous a permis de reprendre le match en main. Même s’ils nous ont encore posé quelques difficultés, car ils ont bien alterné. Nous marquons en tout début de seconde période, à l’inverse de ce qui nous est parfois arrivé. Le point positif est que nous nous sommes ensuite créés de grosses occasions. Mais nous avons manqué d’efficacité et laissé par moment trop d’espaces, même si nous étions mieux organisés avec un bloc équipe haut. On devait davantage contrôler le jeu et, surtout, marquer ce deuxième but qui nous aurait mis à l’abri. Ils seront revanchards samedi, à un horaire inhabituel. À nous de bien récupérer et de continuer à progresser, dans une configuration de phase qualificative avec deux matches en quatre jours. »