Corinne Diacre : "Pas notre vrai visage"

Corinne Diacre : "Pas notre vrai visage"

2000corinne.jpg

vendredi 24 novembre 2017 - 23:30 -

La sélectionneure livre une première analyse de la défaite (4-0) des Bleues face à l'Allemagne, vendredi à Bielefeld, en match amical.

"On est en construction. Ce soir, on n’a certainement pas montré notre vrai visage, on a fait beaucoup mieux par le passé, mais je ne suis pas très surprise non plus de ce qu’on a fait en termes de résultat. J’avais prévenu mes joueuses qu’après quatre matches et quatre victoires, il était possible d’avoir un peu un sentiment de supériorité et cette équipe allemande nous a ramenées dans la vraie vie.

S’il y a défaite, il y a surtout la manière. Je suis surtout déçue, au delà du résultat bien évidemment, de la prestation de mes joueuses. On n’a rien montré, on n’a pas du tout joué sur nos valeurs et on a été mises en difficulté par cette équipe allemande qui avait beaucoup plus envie que nous. Nous avons du temps pour préparer la Coupe du monde. Surtout, je fais beaucoup d’essais, j’essaye beaucoup de joueuses. Ce match m’a donné beaucoup d’enseignements sur la valeur de certaines de mes joueuses pour le niveau international.

Je connais très bien les Allemandes, leur jeu. Je ne suis pas du tout surprise de leur prestation. Je pense qu’elles avaient à cœur de se racheter de leur défaite contre l’Islande (ndlr : 2-3 à domicile en éliminatoires du Mondial 2019), ce qu’elles ont très bien fait contre les Îles Féroé (11-0). Mais Allemagne-France ou France-Allemagne... il n’y a jamais de matches amicaux, les Allemandes nous l’ont encore prouvé. Mais là où je suis un peu déçue, c’est qu’on n’a pas joué à armes égales, puisque nous n’avons pas été à notre niveau. Nous avons vu une équipe allemande très forte, et malheureusement une Équipe de France en dessous de ce qu’elle est capable de faire.

Je ne suis pas inquiète pour l’Allemagne, je suis persuadée qu’elle va se qualifier (pour la Coupe du monde 2019). Il faut par moment des faux-pas et parfois savoir perdre pour rebondir, c’est ce que les Allemandes ont fait contre les Îles Féroé et encore mieux contre nous ce soir. J’espère en faire autant avec mon équipe dès lundi prochain (France-Suède, lundi, 21h00, sur CStar)".