Paul Marie : "Une sensation de bonheur"

Paul Marie : "Une sensation de bonheur"

Paul-Marie MLS

mercredi 7 mars 2018 - 11:00

À la veille d'une détection FFF-USA mercredi au CNF de Clairefontaine, l'un des premiers joueurs issus de cette filière, recruté en MLS (Major League Soccer) par les San José Earthquakes en janvier dernier, raconte son parcours.

Signer un contrat professionnel à 22 ans, en MLS, ce n'est pas commun. Quel parcours depuis votre départ du Stade Malherbe de Caen...

Dès l'âge de 14 ans, j'ai suivi le parcours de formation classique avec le Stade Malherbe de Caen, des 14 ans nationaux jusqu'à l'équipe réserve qui évoluait en CFA 2. J'ai même été sélectionné en Equipe de France U16. Cela se passait bien mais je n'ai pas eu l'occasion de signer de contrat pro. Alors avec mes parents, j'ai réflechi à la suite que je voulais donner à ma carrière. À l'époque, j'ai préféré privilégier les études plutôt que d'insister dans le football.

Comment avez-vous atteri aux États-Unis?

Un de mes coaches m'avait parlé du projet FFFUSA qui permettait à des joueurs d'obtenir des bourses d'études aux États-Unis tout en continuant la pratique du football à un bon niveau. Cela correspondait à ce que je recherchais pour mon projet. Il y avait la barrière de la langue. Pour améliorer mon anglais, je me suis inscrit dans un premier temps dans une université en Caroline du Sud, car après un premier test, mon niveau était assez faible. Au bout d'un an, j'ai pu décrocher une bourse à l'université de Floride (Florida International University) où j'ai suivi des études en communication et marketing et joué dans l'équipe première de l'université.

Quel était votre quotidien en université ? Était-il assez similaire à ce que vous aviez connu en centre de formation ?

C'est différent. On s'entraîne le matin et les cours ont lieu l'après-midi. Il fait parfois trop chaud dans l'après-midi pour jouer. Ça reste un autre monde, c'est une très grossse université, les équipements sont de grande qualité, avec deux kinés à disposition quotidiennement. J'ai dû aussi travaillé mes cours pendant des classes d'été, puis lors des SAAC (Student Athletes Academic Center) qui nous offrent une assistance pour la compréhension de certains cours. Les professeurs sont à notre disposition. Tout est fait pour que l'étudiant puisse mener à bien son double projet. Résultat : deux ans plus tard, j'ai obtenu mon diplôme.

Et être drafté en MLS en janvier dernier...

Je ne pensais pas l'être aussi tôt. Quelques jours avant, les clubs inscrivent des joueurs qu'ils suivent lors du "combine", une sorte d'immense détection où les joueurs issus des universités sont réunis. On ne sait rien, on sait juste qu'on est suivi. Le soir, il y a des interviews avec les clubs présents. Une interview pour eux, c'est comme un entretien d'embauche. Aucune équipe ne te dit si elle est intéressée par ton profil ou non. Avec mon diplôme en poche, j'avoue que j'étais assez tranquille. Être joueur pro, je l'avais dans un coin de ma tête, mais j'avais un peu écarté l'idée après avoir quitté Caen. Et puis lors de la draft (le 24 janvier 2018, photo ci dessous, entouré par Remi Garde et Patrick Vieira), j'ai entendu mon nom. Là, ce fut une sensation de bonheur !

Que retenez-vous de cette expérience en université américaine ?

L'aventure humaine. L'approche du foot y est très collective, devenir pro n'est pas un objectif en université. Á côté, j'y ai appris plein de choses et pu visiter d'autres villes, de New York à Miami. Aujourd'hui, avec les San José Earthquakes, je vis près de San Francisco, en Californie, c'est une autre vie, avec du football du matin au soir. C'est mon travail. Les conditions sont excellentes avec un stade de 20 000 places. On va d'abord essayer de se faire une place en MLS, et quant à moi, développer ma connaissance de la Ligue et obtenir du temps de jeu. Après, on verra. Avec mon diplôme, je pourrais trouver du travail dans le marketing chez un équipementier, par exemple. Ou me tourner vers des formations d'entraîneur. Mais en attendant, je vais me consacrer au football uniquement.

Le parcours de Paul Marie

  • Né le 24 mars 1995 à Avranches (Manche).
  • Défenseur latéral droit ou milieu de terrain.
  • 2017-2010 : US Avranches.
  • 2010-2014: SM Caen.
  • 2014-2015: Reading United (Caroline du Sud, États-Unis)
  • 2015-2017: FIU Panthers (Floride, États-Unis)
  • 2018: San José Earthquakes (MLS)