Carte postale d'Istra

Carte postale d'Istra

Entraînement Istra

mardi 12 juin 2018 - 17:39 -

Les Bleus ont vécu lundi leur première journée dans leur camp de base pour la Coupe du monde, à Istra, près de Moscou. Sous la pluie mais dans la bonne humeur. Carte postale.

Lundi 11 juin. Istra. Imperméable de rigueur. À l’exception de Samuel Umtiti et Djibril Sidibé, ménagés par Didier Deschamps et restés à l’hôtel pour effectuer un travail différencié, les Bleus ont découvert leur terrain d’entraînement, les journalistes chargés de couvrir leur actualité, le centre des médias. À l’approche de la Coupe du monde, chacun prend ses marques en fonction de ses impératifs. Les moustiques font des leurs dans la région. Au camp de base des Bleus, ils se font rares. Quand les services de la Fédération préparent un séjour à l’étranger pour la sélection nationale, ils veillent au moindre détail. L’hôtel de la sélection tricolore est équipé de quatre appareils permettant de lutter contre l’invasion des fameux moustiques.

Didier Deschamps a inauguré les rencontres avec la presse (photo) en affichant une sérénité, une détermination et une maîtrise de son sujet que tous les étudiants rêveraient d’avoir à l’approche des examens. Ce n’est pas une attitude de façade. Alors que le rendez-vous de samedi contre l’Australie se rapproche à grand-pas, que la préparation se termine, les Bleus avancent dans « leur » Mondial avec la sensation d’avoir mis tous les atouts de leurs côtés pour croquer dedans à pleines dents.

Au Hilton Garden Inn, l’ambiance s’en ressent. "Le groupe vit bien" ne répond pas à un cliché mais à une réalité. Pour s’en persuader, il suffit de tendre l’oreille et d’écouter les éclats de rire qui émanent de la salle de détente installée au rez-de-chaussée entre les repas et les plages de repos.

La récupération est une donnée importante dans une grande compétition, pour qui veut voyager loin. Du sommeil (au moins dix heures par nuit et des siestes l’après-midi n’excédant pas une heure trente) à la nutrition (importance de l’hydratation, choix des aliments, etc.), Franck Le Gall, le médecin, et Grégory Dupont, le préparateur physique, ont établi un protocole très précis. Les Bleus le suivent avec application grâce, aussi, à la créativité de Xavier Rousseau, leur cuisinier.

Mardi, Antoine Griezmann avait rendez-vous avec la presse. Au camp de base, les Bleus ont eu de la visite. Venus de Lyon en bus, leurs supporters ont été récompensés de leur incroyable périple par une visite des lieux. Un moment sympa, forcément.