Yehvann Diouf : « Gravée à jamais »

Yehvann Diouf : « Gravée à jamais »

Web_198038_Tours-Troyes_-_Finale_de_la_coupe_Gambardella_2018.jpg

vendredi 28 décembre 2018 - 16:30 -

Poursuite de la rétrospective 2018 avec Yehvann Diouf, gardien de l’ES Troyes AC - vainqueur de la Coupe Gambardella-Crédit Agricole le 8 mai dernier au Stade de France face au Tours FC (2-1) - et de la sélection nationale U20 qui va disputer la Coupe du monde en Pologne, du 23 mai au 15 juin 2019.

Comment avez-vous abordé cette Coupe Gambardella-Crédit Agricole 2017-2018 ?

"Avec un état d’esprit de revanche par rapport à notre élimination de la saison précédente contre Lyon Duchère, en seizièmes de finale (2-0). Au moment de la démarrer, on s’est dit qu’on allait la disputer en faisant tout pour ne pas avoir de regrets".

Cela n’a pas été simple, avec la plupart de vos matches à l’extérieur…

"On aurait effectivement préféré jouer plus souvent à domicile mais cela rehausse encore notre parcours. C’est pourtant chez nous qu’un premier déclic s’est produit, en battant le Stade Rennais aux tirs au but grâce à mon collègue dans les cages, Yanis Maamouch (1-1, 4-1 tab). Avant un second en quart de finale à Concarneau, avec une qualification arrachée dans le temps additionnel (1-2). Après ces deux matches compliqués, tout le groupe derrière notre entraîneur Carlos Lopez s’est dit qu’il se passait vraiment quelque chose et qu’il n’était pas possible de ne pas aller au bout".

Même s’il a encore fallu en passer par une séance de tirs aux but, lors de laquelle vous avez été décisif…

"Oui, contre le Stade Brestois en demi (1-1, 5-6 tab), mais je n’ai fait qu’une part du travail. Mes coéquipiers avaient réalisé auparavant l’essentiel du boulot et, aussi, en ne flanchant pas au moment de tirer. C’est pour cela que ce parcours est beau, dans la difficulté et en ne lâchant rien, avec à chaque fois la victoire de tout un groupe dans un club pas forcément habitué à jouer des finales".

Celle au Stade de France, justement, comment l’abordez-vous ?

"Forcément impressionné de jouer là où l’Équipe de France a gagné la Coupe du monde 1998 et évolue d’habitude avec, en plus, la pression de disputer cette finale devant nos familles et nos proches. Mais nous étions tellement motivés que cela n’a pas été un problème d'évacuer cette pression avec, encore une fois, la volonté de tout donner pour ne pas avoir de regrets. Il y avait eu, aussi, le décès juste avant d’un joueur de Tours, qui nous a touchés. Il a fallu en faire abstraction, pour notre équipe comme pour eux. Il y a eu l’hommage, nécessaire, et ensuite le jeu, pour eux comme pour nous".

Être gardien de la sélection nationale U20 vous a-t-il aidé ?

"C’est sûr que les matches en équipes de France de jeunes dans d’autres contextes ont compté pour évacuer cette pression et me permettre de rassurer des partenaires qui avaient peut-être besoin de l’être. Tout le monde ne joue pas une finale de Gambardella dans sa vie et c’était aussi important par rapport au club de ramener cette coupe après tant d’années [Troyes s'était imposé pour la première et dernière fois en 1956, ndlr]. Moi qui n’avais jamais rien gagné, cela restera toujours mon premier titre, qui plus est dans une compétition prestigieuse, la « Coupe de France des jeunes ». Quoi qu’il nous arrive par la suite, ce succès restera à jamais gravé comme un grand souvenir pour cette génération. Il a rapproché un groupe qui, j’en suis sûr, restera toujours en contact, quoi qu’il advienne. Maintenant, en ce qui me concerne, il y a la Coupe du monde U20, pour laquelle j'espère être appelé". 

LES ÉPISODES DE LA RÉTRO 2018

Équipe de France - Didier Deschamps
Équipe de France - Hugo Lloris
Équipe de France Futsal - Pierre Jacky
Équipe de France Féminine - Corinne Diacre
e-Foot de France - Fabien Devide
Arbitrage - Pascal Garibian
FFF - Noël Le Graët
Football féminin - Brigitte Henriques

 

Le parcours de l’ES Troyes AC

64es de finale : ASL Robertsau Strasbourg-ES Troyes AC 0-6
32es de finale : ES Troyes AC-AS Nancy Lorraine 2-1
16es : ASPTT Dijon-ES Troyes AC 0-2
8es : ES Troyes AC-Stade Rennais FC 1-1 (4-1 tab)
1/4 de finale : US Concarneau-ES Troyes AC 1-2
1/2 finales : Stade Brestois 29-ES Troyes AC 1-1 (5-6 tab)
Finale : Tours FC-ES Troyes AC 1-2