Garibian: "Une année riche pour l'arbitrage"

Garibian: "Une année riche pour l'arbitrage"

Pascal Garibian - DTA

dimanche 30 décembre 2018 - 08:30 -

Pascal Garibian, Directeur technique de l’arbitrage, revient sur les performances sportives des arbitres et sur les projets de développement de l’arbitrage français de l'année 2018.

Clément Turpin et son équipe ont participé à la Coupe du monde de la FIFA en Russie, en juillet dernier. Comment avez-vous vécu cette sélection ?

"La participation de Clément Turpin, Nicolas Danos et de Cyril Gringore à la Coupe du monde a été une grande fierté pour tout l’arbitrage français. Clément a dirigé deux rencontres en tant qu’arbitre central et quatre comme assistant vidéo. Cette participation est venue conclure une saison de haut niveau où Clément aura notamment dirigé onze rencontres européennes ou internationales, dont une demi-finale aller de Ligue Europa entre Arsenal et l’Atlético de Madrid, et le play-off décisif pour la qualification en Coupe du monde entre le Pérou et la Nouvelle-Zélande. C’est un encouragement pour les autres arbitres français qui officient régulièrement dans les compétitions internationales comme pour tous nos espoirs en devenir". 

Benoît Bastien a aussi intégré la liste des meilleurs arbitres européens.

"En juin, l’UEFA a nommé Benoît dans sa liste Élite, en effet. Cette liste est composée des vingt-six meilleurs arbitres européens. Il a ainsi rejoint Clément Turpin. Deux arbitres français en top-liste UEFA, cela n’était plus arrivé depuis 2011.Cette représentation est le fruit de leur travail et des prestations réalisées. Cela valide aussi la professionnalisation des arbitres mise en place par la Direction technique de l’arbitrage (DTA) depuis deux saisons". 

L’arbitrage féminin français a aussi été mis à l’honneur cette année. Stéphanie Frappart a dirigé une finale de Coupe du monde !

"L'année a été riche pour l'arbitrage français ! Effectivement, en août, Stéphanie Frappart et son arbitre-assistante Manuela Nicolosi ont participé à la Coupe du monde U20 féminine de la FIFA, en Bretagne. Elles ont officié sur trois rencontres, dont la finale entre l’Espagne et le Japon. Un honneur pour l’arbitrage français ! Manuela vient d’être nommée arbitre-assistante en Ligue 2 par la Commission fédérale des arbitres (CFA) et rejoint ainsi Stéphanie. La deuxième partie de saison va leur permettre d’officier ensemble en championnat pour encore mieux préparer la Coupe du monde Féminine 2019 organisée en France, du 7 juin au 7 juillet, pour laquelle elles ont été retenues". 

Outre ces performances sportives, l'année aura été marquée par l'avènement de l'assistance vidéo ? 

"En novembre 2016, nous avions fait partie des premières nations à se porter candidates aux expérimentations à l’assistance vidéo supervisées par l’IFAB et la FIFA. Deux ans plus tard, l’assistance vidéo a été utilisée en Coupe du monde et en Ligue 1. Ces deux saisons auront permis aux instances internationales, grâce à l’analyse des statistiques précises transmises par les fédérations impliquées dans l’expérimentation, de conclure que l’assistance vidéo est un outil favorable pour le football. Notre engagement dans l’expérimentation de la VAR pendant deux saisons a également été une formidable opportunité pour nos arbitres de se préparer à l’utilisation de ce nouvel outil arbitral. Après la première partie de saison, le bilan de l’utilisation de l’assistance vidéo en Ligue 1 est encourageant. Les erreurs manifestes ont été divisées par trois par rapport à la saison dernière. Un climat plus respectueux et serein a été constaté par tous les acteurs, se traduisant par une réduction de 20 % des cartons jaunes. Le temps de jeu effectif a par ailleurs été préservé. Moins de contestations ont compensé les quelques minutes de visionnage avec la VAR".

Quels projets ont été menés pour la structuration de l’arbitrage français ?

"La CFA et la DTA se concentrent également sur des projets fondamentaux portant sur l’arbitrage amateur. Ainsi, un groupe de travail initié et coordonné par Laura Georges, Secrétaire générale de la FFF, œuvre depuis plusieurs mois sur le développement de l’arbitrage féminin. Nous allons mettre en place tous les moyens pour que davantage de féminines s’essaient à la fonction d’arbitre. Enfin, nos meilleures fédérales doivent pouvoir bénéficier de l’accompagnement et des conditions d’exercice qui leur permettront d’être les plus performantes possible tous les week-end. Une réflexion a été menée en ce sens par tous les acteurs de la direction de l’arbitrage". 

 

LES ÉPISODES DE LA RÉTRO 2018 

Coupe de France - Mathieu Pichot (Les Herbiers VF)
Équipe de France - Didier Deschamps
Équipe de France - Hugo Lloris
Équipe de France Futsal - Pierre Jacky
Équipe de France Féminine - Corinne Diacre
Coupe Gambardella-CA - Yehvann Diouf (ES Troyes AC)
e-Foot de France - Fabien Devide

323 désignations internationales

Les équipes d’arbitres FIFA français ont été désignées 79 fois par les instances internationales (UEFA et FIFA) en 2018 :
- Féminines :14
- Masculins :65

Au total, 323 désignations individuelles toutes fonctions confondues (arbitre central, arbitre-assistant, 4e arbitre, arbitre additionnel, assistant vidéo) :
- Féminines : 39
- Masculins :284