Noël Le Graët : "La force de notre football"

Noël Le Graët : "La force de notre football"

Noël Le Graët

lundi 31 décembre 2018 - 09:00 -

Le président de la FFF revient sur une année 2018 dominée par le titre mondial des Bleus mais également porteuse de nombreuses autres satisfactions pour la Féderation.

Ce titre de champion du monde représente-t-il le plus grand moment de votre carrière ?

"La performance est extraordinaire, les émotions et le plaisir procurés incomparables. C’est aussi une fierté pour le président de la FFF que je suis. Ce titre de champion du monde met en lumière la force de notre football. Il récompense et encourage le travail des clubs amateurs et professionnels, le savoir-faire et la qualité de notre formation, notre organisation".

Avec le recul, comment expliquez-vous ce succès ?

"On ne gagne pas sans réussite. Mais il faut réunir les conditions. Ce titre résulte avant tout du travail de fond qui a été effectué, du plan d’actions qui a été mené, d’un ensemble de détails et de choix. Depuis la nomination de Didier Deschamps, en juillet 2012, l’Équipe de France est montée en puissance, elle a régulièrement progressé et c’est dans cette progression qu’elle a pu rivaliser avec les meilleures et remporter ce titre majeur".

Quel regard portez-vous sur les autres équipes nationales?

"Le comportement et les résultats de nos sélections nationales sont très satisfaisants. Les Espoirs se sont brillamment qualifiés pour l’Euro 2019 (du 16 au 30 juin en Italie et à Saint-Marin, nldr). C’est une vraie satisfaction. Sylvain Ripoll réalise un travail remarquable. Il a construit un groupe solide et performant. Nos moins de 20 ans dirigés par Bernard Diomède vont disputer la Coupe du monde U20 en Pologne (23 mai-15 juin 2019). Nos sélections répondent globalement toutes présentes au plus haut niveau.

L’Équipe de France féminine prépare un grand rendez-vous…

"Le Comité d’organisation, avec la FIFA, travaille de façon exemplaire pour faire de cette 8e Coupe du monde féminine (7 juin-7 juillet 2019) une réussite et une référence. La mobilisation des neuf villes hôtes et du football amateur sont remarquables. Tous les indicateurs sont au vert. Corinne Diacre travaille beaucoup. C’est une battante, une femme de caractère qui travaille beaucoup et prépare avec le plus grand sérieux cet objectif. L’Équipe de France fait logiquement partie des favoris".

L’essor du football féminin se confirme…

"C’est indéniable et la Coupe du monde en France devrait accélérer ce processus. En 2012, nous étions peu nombreux à y croire. Aujourd’hui, le plan de féminisation que nous avons mis en place porte ses fruits. Depuis 2011-2012, le nombre de licenciées a été multiplié par trois. Notre D1 féminine est désormais diffusée en multiplex par le groupe Canal Plus. C’est un grand pas. Avec Lyon, nous avons sans doute le plus grand club féminin du monde. L’Équipe de France, 3e au classement FIFA, est une vitrine. Son audience dans les stades, à la télévision ne cesse de grandir. Le football féminin est devenu attractif. Il est lancé etsur la bonne voie".

Le bilan de cette année 2018 est très positif ?

"On peut toujours faire mieux et plus mais il est objectivement très satisfaisant sur tous les plans : sportif, économique, administratif… Je retiens aussi la belle finale de Coupe de France avec les Herbiers face au PSG. Cette compétition est unique et reflète profondément notre football, sa vitalité, avec cette opportunité offerte aux clubs amateurs de vivre des aventures extraordinaires. Notre formation fait également partie des motifs de satisfaction. Elle ne se contente pas de ses acquis, reconnus ; elle cherche toujours à progresser. Les clubs amateurs et professionnels travaillent de manière remarquable. Cette année, la FFF a d’ailleurs conforté son plan d’actions par l’ouverture de trois nouveaux pôles Espoirs masculin, féminin et le premier de futsal. Les retombées de la Coupe du monde nous permettent de renforcer encore nos actions en faveur du football amateur, dans la formation, l’éducation, l’accompagnement des clubs. Cette saison, la FFF investit un montant d’aides record de près de 90 M€".

L’innovation fait également partie des objectifs…

"Oui, ces dernières années, la FFF a fait un bond en avant dans ce domaine. Une cellule « innovation » est déjà en place. Ces recherches et ces développements sont destinés à la fois au haut niveau et au football amateur, pour offrir de nouvelles solutions et de nouveaux outils au service des acteurs du football, des licenciés et des clubs. Un laboratoire de la performance verra bientôt le jour à Clairefontaine".

LES ÉPISODES DE LA RÉTRO

Équipe de France - Didier Deschamps
Équipe de France - Hugo Lloris
Équipe de France Futsal - Pierre Jacky
Équipe de France Féminine - Corinne Diacre
Coupe Gambardella-CA - Yehvann Diouf (ES Troyes AC)
e-Foot de France - Fabien Devide
Arbitrage - Pascal Garibian
Football féminin - Brigitte Henriques