Des succès pour l’avenir

Des succès pour l’avenir

Web_000_1BW96X.jpg

mercredi 2 janvier 2019 - 23:44 -

Autour de Noël Le Graët, président de la FFF, treize acteurs du football français dressent le bilan d’une riche année 2018 et évoquent leurs perspectives pour 2019.

Noël Le Graët (président de la FFF) : « On peut toujours faire mieux et plus mais le bilan est objectivement très satisfaisant sur tous les plans : sportif, économique, administratif… Mais la Fédération ne se contente pas de ses acquis, reconnus, elle cherche toujours à progresser. » L’interview.

Didier Deschamps (sélectionneur de l’Équipe de France) :
 « Il n’y a rien de plus prestigieux qu’une Coupe du monde, rien de plus difficile à conquérir… L'objectif, c'est de se maintenir, de s'améliorer parce qu'on peut toujours s'améliorer en gardant nos points forts… Pour 2019, notre ambition est claire : nous qualifier pour l’Euro 2020. » L’interview.

Hugo Lloris (capitaine de l’Équipe de France) : 
« Lever ce trophée avec tous mes coéquipiers, c’est symbolique. On est alors sur le toit du monde, cet instant marque l’histoire de notre sport. Pour l’Équipe de France ce sont désormais les qualifications pour l’Euro 2020, de nouveaux défis en perspective. » L’interview.

Brigitte Henriques (vice-présidente déléguée de la FFF) :
« L’enracinement souhaité de la mixité s’opère, nous le devons au travail de toutes les composantes et les familles de notre sport. En 2019, les Bleues auront besoin de l’enthousiasme de nos 2 millions de licenciés pour ajouter un deuxième trophée à celui conquis par les garçons en 2018, mais jamais le football féminin n’a connu une telle effervescence ! » L’interview.

Corinne Diacre (
sélectionneure de l’Équipe de France féminine) : « Cette année a marqué la montée en puissance de l’Équipe de France féminine vers le Mondial 2019, qui sera organisée pour la première fois en France. C’est dans six mois mais ça va venir vite, et on a encore du travail pour être en adéquation avec notre ambition. » L’interview.

Sylvain Ripoll (sélectionneur de l’Équipe de France Espoirs) :
« Avoir acté la qualification pour la phase finale de l’Euro Espoirs 2019 est évidemment le fait marquant de cette année mais désormais, il faut nous projeter vers l’avenir et nous concentrer dessus. L’objectif sera de constituer le groupe le plus à même de bien représenter la France durant la compétition. » L’interview.

Marc Debarbat (président de la Ligue du Football Amateur) : « La LFA a essayé, à son niveau, de contribuer à la dynamique extraordinaire du football français, avec trois mots pour la guider : écoute, proximité et simplification. 2018 a été une année riche et importante, je formule le vœu qu’il en soit de même pour 2019. » L’interview.

Jean-Claude Hillion (président de la Ligue de Bretagne, site du Mondial U20 féminin 2018) : « L’épreuve a donné une image très positive, avec des gens enthousiastes qui, pour certains, découvraient le football féminin. Lors du Mondial féminin 2019, nous allons profiter de l’un des matches à Rennes en juin pour fêter le centenaire de notre ligue. » L’interview.

Hubert Fournier (directeur technique national) :
« L’objectif est que chaque équipe soit prise en charge par un éducateur formé. Nous avons aussi la volonté de mettre l’accent sur les pratiques diversifiées pour toucher le plus grand nombre. Pour résumer, nous voulons proposer une offre diversifiée à nos jeunes afin d’en garder le plus grand nombre. » L'interview.

Pascal Garibian (directeur technique de l’arbitrage) : « Avec les participations de Clément Turpin, Nicolas Danos et Cyril Gringore à la Coupe du monde, et de Stéphanie Frappart et de son arbitre-assistante Manuela Nicolosi au Mondial U20 féminin, l'année a été riche pour l'arbitrage français ! La CFA et la DTA se concentrent également sur des projets fondamentaux sur l’arbitrage amateur. » L’interview.

Pierre Jacky (sélectionneur de l'Équipe de France futsal) :
« Cette année marquera un tournant avec la première participation de l’équipe de France à un Euro, un grand plan de développement mis en place dont la création du Pôle Espoirs est la première pierre… Il faut maintenant la bonifier et continuer, avec humilité, à développer notre modèle à la française pour que ces résultats deviennent la norme. » L’interview.

Mathieu Pichot (finaliste de la Coupe de France, Les Herbiers VF) :
 « On a vécu une aventure sportive et humaine exceptionnelle. Je souhaite à tout footballeur de pouvoir vivre ça. C'était l'aventure de tout un club : joueurs, dirigeants, bénévoles et supporters, unis vers le même objectif. » L’interview.

Yehvann Diouf (vainqueur de la Coupe Gambardella-CA, ES Troyes AC et sélection nationale U20) :
« Ce parcours est beau, dans la difficulté et en ne lâchant rien, avec à chaque fois la victoire de tout un groupe dans un club pas forcément habitué à jouer des finales. Quoi qu’il nous arrive par la suite, ce succès restera à jamais gravé pour cette génération. » L’interview.

Fabien Devide (sélectionneur de l’eFoot de France) :
« Que cela soit les joueurs ou moi, nous sommes très fiers de faire partie intégrante de la FFF. Cela reste encore très inhabituel que l’e-sport et le sport "traditionnel" cohabitent pour un projet commun sur le long terme. » L’interview.