Les Bleues se heurtent à l'Allemagne (0-1)

Les Bleues se heurtent à l'Allemagne (0-1)

France-Allemagne

jeudi 28 février 2019 - 22:45 -

L'Équipe de France féminine s'est inclinée contre l'Allemagne, ce jeudi 28 février à Laval, en match de préparation à la Coupe du monde de la FIFA, France 2019.

L'année 2019 commence par une défaite pour l'Équipe de France féminine qui s'est heurtée à une sélection allemande (2e au classement FIFA) solide et réaliste, au stade Francis-Le Basser de Laval. Ce faux-pas survient à 99 jours du coup d'envoi de la Coupe du monde. Il met un terme à une série de huit victoires d'affilée et de neuf matches sans défaite depuis mars 2018. 

Les Bleues ont désormais rendez-vous avec l’Uruguay (74e au classement mondial de la FIFA), lundi 4 mars à Tours, pour un nouveau match de préparation. Quatre autres suivront (Japon, Danemark, Thaïlande, Chine) avant le début du Mondial le vendredi 7 juin contre la Corée du Sud au Parc des Princes, à Paris.

LE MATCH

Les Bleues ont été mises en difficulté en première période par une équipe allemande pressante, dominatrice dans les duels, parfaitement en place et qui est parvenue à pousser les Françaises à la faute. La Mannschaft a ainsi trouvé l’ouverture à la 31e minute sur une perte de balle de la défense tricolore à proximité de sa surface qui a permis à Léa Schüller de s’infiltrer et de tromper Sarah Bouhaddi d’un tir du gauche (0-1, photo ci-dessous). Un avantage mérité que l’Allemagne a conservé jusqu’à la pause malgré une belle possibilité d’égalisation pour Gaëtane Thiney (44e). Plus incisives au retour des vestiaires, les coéquipières d’Amandine Henry ont haussé le rythme et se sont montrées dangereuses à plusieurs reprises, mais sans réussir à mettre réellement hors de position la défense adverse. 

L’AMBIANCE

Le stade Francis-Le Basser de Laval a fait le plein pour cette affiche de gala entre la France et l’Allemagne, avec plus de 10 000 spectateurs venus soutenir les Bleues pour cette étape en Mayenne. On jouera également à guichets fermés au stade de la Vallée du Cher de Tours, le lundi 4 mars prochain, pour la rencontre entre la France et l’Uruguay. C’était la deuxième fois de leur histoire que les Tricolores se produisaient à Laval, où elles avaient accueilli la Nouvelle-Zélande, en match amical (2-1), le 22 novembre 2014. Ce match avait marqué la première sélection et le premier but international de Kadidiatou Diani, de nouveau présente jeudi soir.

STATISTIQUES

433ee match de l’histoire de l’Équipe de France féminine depuis le premier contre les Pays-Bas (4-0), le 17 avril 1971 à Hazebrouck.
19e opposition franco-allemande (4 victoires, 4 nuls, 11 défaites, 16 bp, 41 bc), depuis la première en 1987*.
18e match de Corinne Diacre à la tête des Bleues (12 succès, 3 nuls, 3 défaites, 46 bp, 14 bc).
184e sélection d’Élise Bussaglia (photo ci-dessous), joueuse tricolore la plus capée en activité et troisième joueuse la plus capée de l’histoire des Bleues derrière Sandrine Soubeyrand (198) et Laura Georges (188).
1re titularisation de Marie-Antoinette Katoto.

*Contre la RFA.

LA SAISON DES BLEUES

Les Tricolores ont disputé jeudi soir leur sixième match de la saison, tous à domicile. Après cinq victoires contre le Mexique (4-0), l’Australie (2-0), le Cameroun (6-0), le Brésil (3-1) et les États-Unis (3-1), elles ont donc subi leur première défaite en 2018-2019, mais aussi la première après vingt-trois rencontres  à domicile sans revers depuis le 11 avril 2016 (France-Ukraine, 4-0). 

La fiche technique

La réaction de Corinne Diacre (sélectionneure)

"Nous n'avons pas mis tous les ingrédients nécessaires pour disputer un match international et en particulier un match contre l'Allemagne. On a eu trop de joueuses en-dessous de leur niveau habituel pour pouvoir espérer mieux. En première période, nous n'étions pas dans l'action, pas dans les duels. On a eu une réaction en seconde période, on a montré des choses, mais on ne peut pas se contenter de ça. Les matches se débutent au coup d'envoi. On est en préparation, et d'une certaine manière, ce résultat tombe au bon moment. On va continuer à travailler pour aller chercher plus".