Les quarts de finale en quatre questions

Les quarts de finale en quatre questions

Web_188521_Tirage_au_sort_du_7eme_tour_de_la_coupe_de_France_2017-2018.jpg

mercredi 6 mars 2019 - 23:00 -

Bilan en quatre questions/réponses des quarts de finale de la Coupe de France, disputés les 26 et 27 février et le mercredi 6 mars.

Quatre clubs de Ligue 1 qualifiés, la norme ?
Ce n’est que la septième fois après les éditions 1994, 1998, 2003, 2006, 2013 et 2017. Sur les six prétendants, quatre sont passés : le FC Nantes (face au Petit Poucet de National 2), l’Olympique Lyonnais, le Paris Saint-Germain et le Stade Rennais FC (contre un Ligue 2), Dijon FCO et le SM Caen étant stoppés par des clubs de même niveau. L’étiage a été atteint en 1999 lorsque seul Nantes, dernier en course, s’en était sorti.

La Ligue 2 sortie, une surprise ?
L’US Orléans, son dernier représentant défait par Rennes, la L2 n’est plus en lice pour la quatorzième fois. Elle avait pourtant placé l'un de ses membres à treize reprises, et réussi mieux en deux occasions. En 2008, Amiens SC et le CS Sedan-Ardennes avaient franchi le cap, le record datant de 1999 avec Le Mans UC, le Nîmes Olympique et Sedan présents en demi-finales.

Le National 2 éliminé, logique ?
Opposée à une formation de Ligue 1, l’AS Vitré n’a pas réussi l’exploit à ce stade de la compétition, réalisé seulement cinq fois auparavant par quatre clubs, dont Calais RUFC à deux reprises.

La moyenne de buts, élevée ?
Onze ont été inscrits, soit une moyenne de 2,75 par match, comme quatre fois auparavant. Sept éditions ont enregistré des niveaux supérieurs : 13 (3,25) en 2013 et 2016, 14 (3,5) en 2005 et 2012, et 15 (3,75) en 2001, 2006 et 2010. L'épreuve 2008 a été la moins prolifique, avec seulement trois réalisations (0,75).

Les résultats         Le calendrier         Le palmarès

*Statistiques établies sur vingt-huit éditions depuis 1991-1992, D1 à dix-huit clubs de 1997 à 2002 – avec Opta.