Un nul méritoire en Allemagne (2-2)

Un nul méritoire en Allemagne (2-2)

Web_000_1EX0HZ.jpg

jeudi 21 mars 2019 - 20:17 -

La France et l’Allemagne ont fait match nul (2-2) en préparation à l’Euro 2019, le jeudi 21 mars au Stadion Essen d'Essen.

Entre deux formations en pleine préparation pour le championnat d’Europe Espoirs 2019 (en Italie et à Saint-Marin du 16 au 30 juin), la France et l’Allemagne ont eu chacune leur mi-temps pour finalement se séparer sur un score de parité (2-2). C’est le quatrième match nul consécutif des Espoirs, dont la dernière victoire remonte à octobre 2018 contre la Turquie (1-0).

Les Bleuets ont été pris d’entrée par Levin Öztunali, lancé dans la profondeur pour aller dribler Paul Bernardoni et marquer dans le but vide (1-0, 3e). Le gardien français a ensuite sauvé son camp à trois reprises (9e,17e, 20e).

Les Tricolores ont refait surface sur des tentatives non cadrées de Moussa Dembélé (27e), Houssem Aouar (28e) et Martin Terrier (29e), avant une reprise de Terrier claquée en corner par le gardien (30e). Une embellie de courte durée. Les Allemands ont en effet doublé la mise sur un débordement du Monégasque Benjamin Heinrichs repris au second poteau par Maximilian Mittelstadt (2-0, 31e).

Les joueurs du sélectionneur Sylvain Ripoll sont mieux repartis en seconde période, portant immédiatement le danger sur un tir de Jonathan Bamba au ras du poteau (46e) et un coup franc d’Aouar difficilement repoussé par le gardien allemand (47e). Une inspiration de Jonathan Ikoné sur un coup franc excentré placé en lucarne leur a permis de réduire le score (2-1, 51e, photo).

Après que les Allemands aient procédé à… huit changements en même temps (62e), Moussa Dembélé a égalisé d’une frappe des vingt mètres (2-2, 65e), le onzième but du Lyonnais en dix-neuf sélections Espoirs.

La fiche technique

Les Bleuets poursuivront leur préparation face au Danemark, également qualifié pour l’Euro, le dimanche 24 mars au stade Francis-Le Blé de Brest (21h00, en direct sur Canal+ Sport).

La liste

La réaction du sélectionneur Sylvain Ripoll (sur Canal+ Sport)

"On ne pouvait pas continuer à fonctionner comme on l’a fait en première mi-temps avec autant de pertes de balles, il fallait se remettre dans le bon sens. Avec moins de pertes stupides, on a mieux tenu la rencontre. Il est déjà arrivé que l’on débute mal un match mais contre une équipe de la qualité de l’Allemagne, cela ne pardonne pas. Cela doit nous servir pour la suite. On aurait pu marquer deux ou trois buts de plus, mais on aurait pu en prendre davantage aussi".