Les Bleues dominent la Thaïlande (3-0)

Les Bleues dominent la Thaïlande (3-0)

France - Chine (18).jpg

samedi 25 mai 2019 - 17:55 -

L’Équipe de France féminine s’est imposée face à la Thaïlande (3-0), le samedi 25 mai au stade de la Source d’Orléans, lors de son avant-dernier match de préparation au Mondial 2019.

L’Équipe de France féminine, 4e au classement FIFA, a dominé une équipe de Thaïlande combative (3-0), 34e mondiale et qualifiée pour la Coupe du monde 2019 (dans le groupe F avec le Chili, les États-Unis et la Suède). Les Bleues ont pris l’ascendant en seconde période, au terme d’une domination sans partage.

Les joueuses de la sélectionneure nationale Corinne Diacre enregistrent une neuvième victoire en dix matches cette saison, leur quatrième d’affilée, pour une seule défaite en février face à l’Allemagne (0-1). Elles disputeront un dernier match de préparation face à la Chine – 16e mondiale, dans le groupe B de la Coupe du monde avec l’Afrique du Sud, l’Allemagne et l’Espagne –  le vendredi 31 mai au stade Dominique-Duvauchelle de Créteil (21h00, en direct sur W9). Ce sera leur dernière échéance avant d’ouvrir lle Mondial contre la Corée du Sud, le vendredi 7 juin au Parc des Princes (21h00, en direct sur TF1 et Canal+).

LE MATCH

Sortant d’une lourde charge de préparation et face à une formation rigoureuse et bien organisée, les Tricolores ont dominé la première période et se sont créées les meilleures occasions, sans conclure. Valérie Gauvin (17e, 37e), Gaëtane Thiney (34e, 42e) et la capitaine Élise Bussaglia (41e) se sont ainsi heurtées à la résistance thaïlandaise.

Les Bleues ont surtout regretté la volée plein axe de Viviane Asseyi aux dix mètres, claquée sur sa barre par la gardienne Sukanya Charoenying (34e), et un coup franc de Bussaglia difficilement repoussé par la gardienne adverse, laissant les deux équipes à égalité à la mi-temps (0-0).

La seconde période a d’abord vu les Tricolores toujours pécher dans la finition, mais aussi les Thaïlandaises souffrir de plus en plus physiquement. Jusqu’à l’ouverture du score de Bussaglia, d’une reprise imparable dans la surface sur un mauvais renvoi de la défense (1-0, 61e, photo ci-dessus). Un raid côté gauche de Sakina Karchaoui a ensuite débouché sur un penalty, qu’Onema Grace Geyoro a malheureusement expédié sur la barre.

Kadidiatou Diani a finalement concrétisé la domination française, d’abord en renarde des surfaces (2-0, 78e), puis en reprenant un centre d’Ève Périsset (3-0, 86e, photo ci-dessous, à droite avec Emelyne Laurent). Dans l’intervalle, les Bleues avaient obtenu un second penalty, tiré par Périsset mais repoussé par la gardienne (84e).

La fiche technique

L’AMBIANCE

Dans un stade de la Source quasi comble, les supporters des Bleues ont animé toute la partie par leurs chants et encouragements. Le coup d’envoi fictif a été donné par Laura Georges, secrétaire générale de la FFF et deuxième Bleue la plus capée de l’histoire (188 sélections), vivement applaudie.

LES STATISTIQUES

437e match de l’histoire de l’Équipe de France féminine depuis son premier contre les Pays-Bas (4-0), le 17 avril 1971 à Hazebrouck.
1ère rencontre de la France contre la Thaïlande. 
22e match de Corinne Diacre à la tête des Bleues (16 succès, 3 nuls, 3 défaites, 59 bp, 14 bc).
187e sélection pour Élise Bussaglia, joueuse la plus capée en activité et troisième de l'histoire des Bleues, après Sandrine Soubeyrand (198) et désormais à une longueur de Laura Georges (188), et 30e but sous le maillot tricolore.
1er capitanat d'Ève Périsset (après la sortie d'Élise Bussaglia).

Les vingt-trois Bleues pour le Mondial 2019      Le calendrier du Mondial 2019       La billetterie