La France retrouve l'Euro Espoirs

La France retrouve l'Euro Espoirs

Espoirs

mardi 18 juin 2019 - 09:00 -

La France dispute mardi soir (21h00) contre l'Angleterre son premier match de l'Euro Espoirs 2019 organisé en Italie et à Saint-Marin.

La 22e édition du championnat d’Europe U21 de l’UEFA, qui se dispute jusqu'au dimanche 30 juin en Italie et dans la principauté de Saint-Marin, a une saveur particulière pour les Espoirs tricolores. Elle marque en effet leurs retrouvailles avec cette compétition dont ils étaient absents depuis 2006. 

La liste des Bleuets

Treize années séparent ainsi la génération bâtie et conduite par Sylvain Ripoll, le sélectionneur actuel, de celle que René Girard avait emmenée dans le dernier carré lors de l’Euro au Portugal (défaite 3-2 a.p. devant les Pays-Bas, futurs lauréats), avec un certain Steve Mandanda dans ses rangs.

Cette longue attente a pris fin grâce à un parcours qualificatif quasi-parfait, conclu sur un bilan de neuf victoires et un match nul en dix rencontres. Avec 28 points, les Bleuets ont terminé en tête du groupe 9, avec douze longueurs d’avance sur la Slovénie.

Placée dans le groupe C lors du tirage au sort de la phase finale, l'Équipe de France fait ses débuts ce mardi soir contre l'Angleterre, au stade Dino Manuzzi de Cesena (21h00). Elle sera ensuite opposée à la Croatie, le vendredi 21 juin, et à la Roumanie, le lundi 24 juin. Pour accéder aux demi-finales, elle doit finir première de ce groupe, ou être meilleur deuxième de l'ensemble des trois groupes. 

L'enjeu est double pour les joueurs de Sylvain Ripoll : une place dans le dernier carré leur vaudra de décrocher un billet pour les Jeux olympiques - prévus du 24 juillet au 9 août 2020 à Tokyo (Japon) - auxquels ils n'ont plus participé depuis 1996 (JO d'Atlanta). Elle leur permettra aussi de pouvoir rêver à un titre européen que la France n'a conquis qu'une seule fois, en 1988, sous les ordres de Marc Bourrier (photo ci-dessous), avant de s'incliner en finale en 2002.

 

Les Espoirs sacrés champions d'Europe le 12 octobre 1988 à Besançon (victoire 3-0 en finale contre la Grèce). Accroupis : Christophe Galtier, Éric Lada, Franck Manteaux, Bertrand Reuzeau, Thierry Gros, Frédéric Mankowski (kiné). Deuxième rang : Franck Silvestre, Laurent Blanc, Vincent Guérin, David Zitelli. Debout : Jean-Luc Dogon, Stéphane Paille, Franck Passi, Bruno Martini (caché) Philippe Daguillon (kiné), Jocelyn Angloma, Marc Bourrier (sélectionneur).  

Programme et résultats

Dimanche 16 juin

Groupe A : Pologne-Belgique 3-2
Groupe A : Italie-Espagne 3-1

Lundi 17 juin

Groupe B : Serbie-Autriche 0-2
Groupe B : Allemagne-Danemark 3-1

Mardi 18 juin 

Groupe C : Roumanie-Croatie (18h30, Serravalle)
Groupe C : Angleterre-France (21h00, Cesena)

Mercredi 19 juin 

Groupe A : Espagne-Belgique (18h30, Reggio Emilia)
Groupe A : Italie-Pologne (21h00, Bologne) 

Jeudi 20 juin

Groupe B : Danemark-Autriche (18h30, Udine)
Groupe B : Allemagne-Serbie (21h00, Trieste)

Vendredi 21 juin 

Groupe C : Angleterre-Roumanie (18h30, Cesena)
Groupe C : France-Croatie (21h00, Serravalle)

Samedi 22 juin

Groupe A : Espagne-Pologne (21h00, Bologne)
Groupe A : Belgique-Italie (21h00, Reggio Emilia)

Dimanche 23 juin

Groupe B : Danemark-Serbie (21h00, Trieste)
Groupe B : Autriche-Allemagne (21h00, Udine)

Lundi 24 juin

Groupe C : France-Roumanie (21h00, Cesena)
Groupe C : Croatie-Angleterre (21h00, Serravalle)

Les trois vainqueurs de groupe et le meilleur deuxième se qualifient pour les demi-finales. 

Jeudi 27 juin

Vainqueur groupe A-deuxième groupe B ou C ou vainqueur groupe C
Vainqueur groupe B-deuxième groupe A ou vainqueur groupe C

Dimanche 30 juin 

Finale (20h45, Udine)