Lionel Rouxel : "Il faudra un gros match"

Lionel Rouxel : "Il faudra un gros match"

Lionel Rouxel

mardi 23 juillet 2019 - 10:15 -

Le sélectionneur national des U19 évoque la demi-finale de l'Euro 2019 qui va opposer son équipe à l'Espagne, mercredi 24 juillet (19h00) à Erevan.

Au-delà de la qualification pour les demi-finales et du bilan comptable (trois victoires pour trois matches, cinq buts marqués, aucun encaissé), quelles sont les satisfactions du premier tour ? 

"Le groupe est bon et vit bien. Depuis le début de la préparation, le 21 juin, jusqu'à aujourd'hui, les garçons démontrent qu'ils ont envie de réaliser un "truc" ensemble. Ils sont bien entre eux au quotidien et se révèlent plutôt responsables. Cela confirme ce que j'ai ressenti au départ et tout le bien que l'on pensait d'eux avant de partir pour l'Arménie. On dit souvent que les résultats créent l'ambiance, mais la réciproque est vraie également. Il n'y a pas d'équipe-type. Des joueurs ont commencé les matches, d'autres sont rentrés pour les finir, tout le monde a participé et a donné le maximum pour être performant, et je suis persuadé que nous avons encore des choses à montrer".

La gestion du groupe est un élement essentiel lors de ce type d'événement ?

"Bien sûr. On essaye d'être près d'eux, de les accompagner. Tout le staff effectue un bon travail, qu'il soit technique ou médical. Les entraînements ont lieu à 18h00 car il fait 40 degrés dans la journée. Sinon, on reste à l'hôtel, on fait beaucoup de séances de récupération, avec du vélo, un peu de musculation, du gainage, aussi. De la piscine les lendemains de match. Nous n'avons aucun blessé, tout le monde est opérationnel. Tout est réuni pour préparer au mieux cette demi-finale". 

Claudio Gomes, capitaine des Bleuets lors du match contre la Norvège (photo UEFA).

L'Espagne est votre adversaire pour cette demi-finale. Que peut-on en dire ? 

"On connaît très bien cette équipe, pour l'avoir affrontée à l'Euro U17 en 2017 (défaite 3-1 au premier tour, ndlr), qu'elle a remporté, ainsi qu'à la Coupe du monde qui a suivi, où elle nous bat sur un penalty à la 90e minute (défaite 2-1 en 8e de finale, ndlr), avant d'aller jusqu'en finale. Nous l'avons vue jouer ici au premier tour contre l'Italie (succès 2-1). C'est une sélection redoutable, bonne dans toutes les phases de jeu, avec des automatismes bien rodés, capable d'alterner les temps forts et les temps faibles tout en gardant la maîtrise d'une rencontre. Au premier tour, c'était le haut niveau mais là, on aborde le très haut niveau. Il faudra accomplir un gros match pour poser des problèmes à ces Espagnols, les bousculer et se qualifier, c'est ce que j'attends de mon équipe".

Quels atouts votre équipe peut-elle opposer ? 

"Notre force défensive d'abord, qui nous a permis de ne pas encaissser de but, même si on concède un peu trop d'occasions à mon goût. On est aussi capable d'avoir des séquences de conservation du ballon, ce qu'il faudra réussir à faire et à répéter contre l'Espagne si on ne veut pas courir après la balle et si on veut parvenir à les déséquilibrer. Il faudra être efficace dans les deux surfaces, et en particulier dans la finition, qui nous a manqué contre la Norvège. Je ne suis pas persuadé que nous aurons autant d'occasions face aux Espagnols. À ce niveau, deux occasions doivent se concrétiser par un but. Cela passe par de la maîtrise et de la lucidité". 

Dans l'approche d'un tel match, votre expérience personnelle du haut niveau est importante ?

"Oui. Je vais insister auprès des joueurs sur la maîtrise de l'événement. La maîtrise de notre jeu - et donc du ballon -, la maîtrise de l'adversaire lorsqu'il faudra défendre, la maîtrise émotionnelle, aussi, pour gérer la tension et éviter de sortir du match face au jeu espagnol qui s'y prête. À cet égard, il est important d'avoir pu reprendre de la fraîcheur physique et mentale lors de notre troisième rencontre de poule. L'Espagne, elle, n'a pas fait tourner. Il faudra apporter ça sur la durée de cette demi-finale".

La liste 

France-République tchèque 3-0        France-République d'Irlande 1-0        France-Norvège 1-0

Résultats, classement et programme

Groupe A

Dimanche 14 juillet

  • Arménie - Espagne : 1-4
  • Italie - Portugal : 0-3

Mercredi 17 juillet

  • Portugal - Espagne : 1-1
  • Arménie - Italie  : 0-4

Samedi 20 juillet

  • Espagne - Italie 2-1
  • Portugal - Arménie 4-0

Classement

  • 1. Portugal : 7 pts (+ 7), qualifié
  • 2. Espagne : 7 pts (+ 4), qualifiée
  • 3. Italie : 3 pts (0)
  • 4. Arménie: 0 pt (- 11)

Groupe B

Lundi 15 juillet

  • Norvège - République d'Irlande : 1-1
  • République tchèque - France : 0-3

Jeudi 18 juillet

  • République tchèque - Norvège 0-0
  • République d'Irlande - France 0-1

Dimanche 21 juillet

  • France - Norvège 1-0
  • République d'Irlande - République tchèque 2-1

Classement

  • 1. France : 9 pts (+ 5), qualifiée
  • 2. République d'Irlande : 3 pts (0), qualifiée
  • 3. Norvège : 2 pts (- 1)
  • 4. République tchèque : 1 pt (- 3)

À l'issue de la première phase, les deux premiers de chaque groupe se sont qualifiées pour les demi-finales :

Mercredi 24 juillet

  • Demi-finale 1 : Portugal-République d'Irlande (16h00, stade du Banants, Erevan)
  • Demi-finale 2 : France-Espagne (19h00, stade Republican, Erevan)

La finale se disputera le samedi 27 juillet (18h30) à Erevan (stade Republican).