Privés de finale par l'Espagne (0-0, 3-4 tab)

Privés de finale par l'Espagne (0-0, 3-4 tab)

Web main_2617125_w1.jpg

mercredi 24 juillet 2019 - 20:00 -

Les Bleuets ont été battus par l'Espagne (0-0, 3-4 tab) en demi-finale de l’UEFA Euro U19, le mercredi 24 juillet à Erevan (Arménie).

La cinquième demi-finale entre la France et l'Espagne à l’Euro U19 depuis 2007 (victoires espagnoles en 2007, 2012 et 2015, succès des Français en 2013, qui ont aussi dominé la Rojita en finale 2010) a tourné à l’avantage des Espagnols au terme d’une partie serrée et achevée aux tirs au but (0-0, 3-4).

Une défaite d’autant plus cruelle que les Bleuets ont plus que rivalisé avec leurs adversaires et qu’elle est intervenue au lendemain de la disparition de leur chef de délégation Jacques Geisselhardt, honoré par une minute de silence et un brassard noir porté par les joueurs français.

La liste

L'Espagne sera opposée en finale au Portugal, qui s’est largement imposé face à la République d’Irlande (4-0), le samedi 27 juillet au Republican Stadium d’Erevan (18h30).

Flips touche la barre
Sortie en tête de son groupe avec trois victoires, la sélection nationale U19 a bien démarré la partie mais les Espagnols se sont créés les meilleures opportunités par Abel Ruiz (frappe trop enlevée, 21e), Eric Garcia (centre dévié échouant au ras du poteau, 27e) et surtout Ferran Torres, dont la tête décroisée a été sauvée sur sa ligne par Julien Ponceau (28e).

Les Bleuets ont répliqué par une puissante frappe d’Alexis Flips à l’entrée de la surface sur le haut de la transversale (32e). La mi-temps est intervenue sur un score vierge, en dépit d’un dernier tir dangereux de Ruiz (photo ci-dessous), sur lequel Stefan Bajic s’est bien couché (44e).

Au bout du suspense
Les joueurs du sélectionneur national Lionel Rouxel sont montés en puissance en seconde période, se créant une belle occasion sur une percée d’Oumar Solet conclue par une frappe au ras du poteau gauche (67e). Les deux équipes ont tour à tour trouvé des positions favorables mais sans parvenir à marquer, pêchant dans le dernier geste et rendant la prolongation inévitable.

La demi-heure supplémentaire n’a pas suffi à départager deux formations de niveau proche et peu enclines à se livrer. Tout s’est décidé aux tirs au but, où deux échecs de Wilson Isidor et Maxence Caqueret ont sonné le glas des Bleuets.

La fiche technique

La réaction du sélectionneur national Lionel Rouxel

"Je suis surtout déçu pour les garçons, qui ont tout donné et ont été à la hauteur d’une forte équipe espagnole dans un match de haut niveau. Ils ont en tout cas montré une bonne image et fait preuve d’un bel état d'esprit tout au long du tournoi. C’est cruel de sortir de cette façon, sans avoir pris le moindre but dans cette phase finale. C’est dommage pour tout le monde et aussi pour Jacques [Geisselhardt, ndlr] à qui nous avons beaucoup pensé. On avait à cœur de lui offrir une victoire… Nous allons maintenant rentrer à la maison et analyser tranquillement tout cela".