Matuidi : "Grande confiance en ce groupe"

Matuidi : "Grande confiance en ce groupe"

Blaise Matuidi

jeudi 5 septembre 2019 - 16:50 -

Le milieu de terrain tricolore a répondu aux questions de la presse en conférence de presse, jeudi 5 septembre, à Clairefontaine.

France-Albanie, premier match de la saison - "Être performants et gagner"

"Le premier match de la saison n’est jamais évident. Il intervient après longue préparation en club, les organismes sont un peu touchés. On le voit, il y a beaucoup de joueurs blessés, ce n’est pas une très bonne période. Mais cela ne doit pas être une excuse. Les vingt-trois joueurs qui sont là se doivent d’être performants et on se doit de gagner ces deux matches. Jouer contre l’Albanie n’est jamais évident non plus. On est prévenu, on va tout faire pour gagner. On est l’Équipe de France".

Les Bleus et les blessures - "Gagner malgré les absences"

"Non, l'équipe n'est pas plus prenable (en raison des absents, ndlr). Pas du tout. On a la chance d’avoir un vivier énorme avec des joueurs de grande qualité. Des Joueurs importants sont absents, mais ceux qui sont là ont fait de bonnes choses par le passé pour certains, et d’autres, nouveaux, ont démontré ce qu’ils pouvaient apporter en club. Donc, grande confiance dans ce groupe, l'équipe est capable de gagner malgré les absences. On joue à la maison, devant notre public. On a à cœur de faire deux très bon matches. Quand on porte le maillot de l’Équipe de France, on joue tous les matches pour les gagner."

La défaite en Turquie après celle aux Pays-Bas - "Ne plus répéter ces erreurs"

"C’est un avertissement, on est passé à côté en Turquie face à une belle équipe qui nous a posé des problèmes. On en est conscient, C’est du passé, il faut se servir de cela et ne plus répéter ce genre d’erreur. On est conscient d’avoir des qualités et on peut aussi avoir des défauts. Le relâchement peut en faire partie. Avec ou sans le ballon, on n’a pas fait ce qu’il fallait face à des adversaires qui sont venus nous chercher haut, qui nous sont "rentrés dedans". Nous n’avons pas su trouver les solutions. On y travaille."

Sa longévité chez les Bleus - "Heureux et fier de porter ce maillot"

"Il y a le facteur chance, je n’ai pas eu de grande blessure. Je fais attention à mon corps, j’ai appris à le faire. J’ai eu la chance d’être entourés de grands joueurs sur lesquels j’ai pu m’appuyer. J’essaye de faire le maximum dans ce que l’on appelle le travail invisible pour être en bonne santé. Mon club m’aide beaucoup pour cela. Je me sens vraiment bien en ce moment, j’ai un peu l’impression de retrouver une seconde jeunesse. Je ne me fixe pas de limite. J’adore tellement le football. Tant que mon corps me le permettra, je veux en profiter un maximum. J’ai peut-être fait une bêtise en disant que j’arrêterai l’Équipe de France après l’Euro. Je suis heureux et fier de porter ce maillot. On verra demain. D'abord, il y a France-Albanie et France-Andorre."