Coup d’arrêt en Suisse (3-1)

Coup d’arrêt en Suisse (3-1)

Web main_000_1ME6TX.jpg

mardi 19 novembre 2019 - 20:45 -

Surpris par la Suisse (3-1), mardi 19 novembre à Neuchâtel, les Bleuets cèdent à leur adversaire la tête de leur groupe des éliminatoires de l'Euro UEFA 2021.

Première défaite des Espoirs dans les éliminatoires de la 23e édition du championnat d’Europe U21 de l’UEFA. Battus par la Suisse (3-1) le mardi 19 novembre sur le terrain synthétique du stade de La Maladière de Neuchâtel, ils cèdent la tête du groupe 2 des éliminatoires à leurs adversaires du soir, qui les relèguent à trois longueurs.

Confronté à plusieurs blessures et au forfait en dernière minute d’Eduardo Camavinga, le sélectionneur Sylvain Ripoll a dû renouveler son onze de départ par rapport à celui qui avait débuté il y a quatre jours contre la Géorgie (succès 3-2), avec notamment les premières titularisations d’Andy Pelmard, Arnaud Nordin et Zaydou Youssouf. Entré en seconde période, Mounir Chouiar a connu sa première sélection.

La liste

Les prochains rendez-vous de ces éliminatoires sont fixés pour les Bleuets au 26 et 30 mars 2020 pour un déplacement au Liechtenstein, avant la réception de la Suisse.

LE MATCH
Opposant un 4-3-3 au 4-2-3-1 suisse, les Bleuets prennent la direction du jeu dès les premières minutes et concrétisent sur un penalty réussi par Odsonne Édouard (photo), son onzième but en six sélections (0-1, 19e). Ils poursuivent leur maîtrise de la rencontre mais les Suisses se réveillent en fin de première période pour renverser la situation sous l’impulsion de Jérémy Guillemenot, buteur pour l’égalisation (1-1, 44e) puis passeur sur le but d’Andi Zequiri (2-1, 45e + 1), permettant aux Helvètes de prendre l’avantage à la pause.

Les Suisses repartent mieux et se créent deux situations dangereuses par Zeqiri (46e) puis Guillemenot (48e), annihilées par Alban Lafont. Mais le gardien français ne peut rien faire sur la reprise en force aux six mètres de Zeqiri (3-1, 53e). Lafont sauve encore son camp sur une frappe dans la surface du capitaine suisse Kevin Rüegg (60e) et les changements offensifs opérés par Sylvain Ripoll ne changent rien à l’issue de la rencontre.

LES BUTS 
0-1, Odsonne Édouard (19e) : en débordement côté gauche, Arnaud Nordin réussit son crochet à l’entrée de la surface mais est fauché par le capitaine suisse Kevin Rüegg, obtenant un penalty qu’Édouard transforme d’une panenka.
1-1, Jérémy Guillemenot (44e) : sur un coup franc rentrant tiré depuis la gauche du terrain par Bastien Toma, Guillemenot est plus prompt pour devancer Boubacar Kamara et son gardien Alban Lafont, récupérant la balle dans les six mètres pour la pousser dans le but vide.
2-1, Andi Zequiri (45e + 1) : après avoir débordé côté gauche, Jordan Lotomba lance Guillemenot dans l’axe, qui fixe Lafont et glisse côté droit à Zeqiri seul pour marquer dans le but déserté.
3-1, Andi Zequiri (53e) : Lotomba pénètre dans la surface côté gauche en se jouant de quatre défenseurs et passe en retrait à Zeqiri, dont la puissante reprise aux six mètres ne laisse aucune chance à Lafont.

L’ANALYSE DE SYLVAIN RIPOLL (sur Canal+ Sport)
"C’est une grosse, une énorme déception car pendant trente-cinq minutes on a maîtrisé notre sujet mais comme à chaque match, en dix minutes, tout a basculé sur nos erreurs. En début de deuxième mi-temps, on est encore absent cinq minutes et on prend un troisième but. Après, forcément, les choses sont plus compliquées, on est obligé de pousser de manière plus désorganisée, il n’y a plus de structure. Cette équipe suisse a aussi bien joué le coup. Il faut que l’on apprenne à être constant et régulier, c’est un problème. On doit pouvoir traverser des périodes de moins bien sans être sanctionné, on ne peut pas continuer à être fragile comme cela dès que l’on est moins bien dans le jeu".

La fiche technique

Résultats, classement et calendrier des Espoirs

10 octobre : France-Azerbaïdjan 5-0
15 octobre : Slovaquie-France 3-5
15 novembre : France-Géorgie 3-2
19 novembre : Suisse-France 3-1

Le classement du groupe 2
1. Suisse, 12 points (+ 9), quatre matches joués
2. France, 9 points (+ 6), quatre matches joués
3. Géorgie, 6 points (+ 4), cinq matches joués
4. Slovaquie, 6 points (0), quatre matches joués
5. Azerbaïdjan, 6 points (- 8), six matches joués
6. Liechtenstein, 3 points (- 11), cinq matches joués

La suite des éliminatoires en 2020
26 mars : Liechtenstein-France
30 mars : France-Suisse
4 septembre : Géorgie-France
7 septembre : Azerbaïdjan-France
8 octobre : France-Liechtenstein
12 octobre : France-Slovaquie