11e J : Lyon s’échappe, Bordeaux s’installe

11e J : Lyon s’échappe, Bordeaux s’installe

Web main_000_1GW6OB.jpg

dimanche 8 décembre 2019 - 16:45 -

Paris SG et Montpellier dos à dos, Lyon a creusé l’écart en tête. Bordeaux, Paris FC et Soyaux ont réalisé les autres bonnes opérations de la 11e journée.

Paris SG et Montpellier ayant marqué le pas en se neutralisant, l’Olympique Lyonnais n’a pas manqué l’occasion de creuser l’écart sur son dauphin parisien en dominant largement le FC Metz, lanterne rouge. La journée a été aussi fructueuse pour Bordeaux, intraitable à domicile et confortant sa troisième place, le Paris FC vainqueur d’un match à rebondissements à Fleury, et pour Soyaux à l’extérieur aux dépens de l’Olympique de Marseille.

La 12e journée – la dernière de l’année 2019 avant la trêve hivernale – se déroulera le samedi 14 décembre, avec quatre rencontres dont Lyon-Dijon, et le dimanche 15 décembre pour les deux derniers matches, dont le derby Paris FC-Paris SG.

Lyon impitoyable face à Metz (6-0)
La rencontre des extrêmes entre premières et dernières s’est conclue sans surprise sur une large victoire lyonnaise, la meilleure buteuse du championnat Ada Hegerberg (photo principale) en profitant pour soigner ses statistiques. L’OL menait déjà 4-0 à la mi-temps, sur un doublé de l’attaquante internationale norvégienne (12e et 45e + 1, sur penalty) et deux reprises de la tête sur coups de pied arrêtés de la défenseure des Bleues Griedge Mbock (35e et 38e). L’international anglaise Nikita Parris (61e) et Hegerberg (75e) pour un triplé ont alourdi le score en seconde période.

Paris SG tenu en échec par Montpellier (1-1)
Le duel entre le deuxième et le quatrième est resté sans vainqueur. Le PSG avait pourtant ouvert le score en toute de fin de première mi-temps par sa milieue internationale canadienne Ashley Lawrence (1-0, 45e + 2). Mais les Montpelliéraines sont revenues sur un but contre son camp de la milieue des Bleues Grace Geyoro (1-1, 69e) et n’ont rien lâché pour un résultat qui n’arrange aucune des deux équipes. Le PSG, restant deuxième, a raté l’occasion de mettre la pression sur l’OL et Montpellier l’opportunité de monter sur le podium.

Bordeaux solide troisième face à Reims (2-0)
Un but par mi-temps, sur un doublé de l’internationale tricolore Viviane Asseyi (1-0, 5e; 2-0, 49e sur penalty, photo), ont suffi aux Girondines pour conserver leur troisième place, avec désormais quatre points d’avance sur Montpellier. En revanche, ce mauvais résultat fait glisser Reims en position de premier non-relégable, avec seulement quatre unités d’avance sur Marseille.

Photo AFP/Franck Fife

Paris FC jusqu’au bout à Fleury (2-3)
Le derby francilien a tenu toutes ses promesses, s’emballant en toute fin de rencontre pour désigner son vainqueur. Alors que le Paris FC maîtrisait la partie depuis le doublé réalisé en première période par son attaquante internationale finlandaise Linda Sällström (0-1, 1ère ; 0-2, 35e), les joueuses du nouveau coach David Fanzel – arrivé le 27 novembre – ont eu un sursaut d’orgueil pour revenir au score grâce à Rachel Corboz sur penalty (1-2, 86e) puis la championne d’Europe U19 2019 Melvine Malard (2-2, 90e + 1). L’expérience de la Bleue Gaëtane Thiney a parlé une minute plus tard (2-3, 90e + 2), offrant aux Parisiennes un succès à l’extérieur qui les replace à hauteur de leur adversaire du jour.

Guingamp accroché par Dijon (1-1)
Le match avait bien démarré pour les Guingampaises, qui ont ouvert rapidement la marque par leur internationale nigeriane Désiré Oparanozie (1-0 9e, photo). Cet avantage a été annihilé cinq minutes plus tard par un but contre son camp de Luna Gevitz (1-1, 16e), pour un résultat nul aux effets mitigés. Si Guingamp monte au cinquième rang, le podium est désormais à neuf points. Pour Dijon, toujours neuvième, l’opération comme le score sont restées neutres.

Photo Philippe Le Brech/APL/FFF

Soyaux se dégage face à Marseille (1-3)
Ce match entre mal classées a tourné à l’avantage des visiteuses, pourtant menées à la pause depuis le but marseillais inscrit par l’internationale U19 Cindy Caputo (1-0, 29e). Les Charentaises ont retourné la tendance en cinq minutes, revenant d’abord par Aurélie Rougé (1-1, 61e) puis menant sur un superbe coup franc de Sarah Cambot (1-2, 66e). Cambot a réalisé le doublé au bout du temps additionnel (1-3, 90e + 4), permettant à Soyaux de remonter à la huitième place. Avec cette neuvième défaite, l’OM reste en position de premier relégable.

Classement des buteuses

1. Ada Hegerberg (Lyon), 14 (+ 3)
2. Khadija Shaw (Bordeaux), 9
3. Viviane Asseyi (Bordeaux), 8 (+ 2)
     Kadidiatou Diani (Paris SG), 8
     Marie-Antoinette Katoto (Paris SG), 8
6. Valérie Gauvin (Montpellier), 7
     Dzsenifer Marozsan (Lyon), 7
     Lena Petermann (Montpellier), 7
9. Camille Catala (Paris FC), 5
     Eugénie Le Sommer (Lyon), 5
     Marina Makanza (Fleury), 5