La Coupe vue par les petits poucets

La Coupe vue par les petits poucets

FB_IMG_1575030893413.jpg

samedi 14 décembre 2019 - 13:30 -

Auch Football, SM Caen, Olympique Mérignies. Dimanche, les trois petits poucets de Coupe de France féminine tenteront de décrocher une qualification pour les 16e de finale.

Les sections féminines de Auch Football (Gers), du Stade Malherbe de Caen (Calvados) et de l’Olympique Mérignies (Nord) partagent un point commun. Leurs équipes Seniors évoluent en Régional 2 et font partie des petits poucets de la Coupe de France Féminine. Ce dimanche 15 décembre, elles affronteront un club de division supérieure et tenteront de se qualifier pour le prochain tour de la compétition, prévu le 12 janvier 2020.

Deux leaders…

Le Stade Malherbe de Caen a ouvert sa section féminine à l’été 2019. Après la Coupe du Monde, le football féminin a le vent en poupe dans la région normande, en témoigne le passage du seuil symbolique des 10 000 licenciées. Actuellement en R2, la plus petite division régionale, Caen pointe à la première position avec un parcours sans faute depuis le début de saison. Anaïs Bounouar, entraîneure des Rouges et Blanches, ne cache pas son ambition : monter en R1. Mais elle n’exclut pas d’aller le plus loin possible en Coupe de France et ainsi réaliser un exploit. Pour y parvenir, les joueuses du SMC devront se défaire du Mans, deuxième de R1 et qui n’a connu qu’une seule défaite, le week-end dernier face à Angers (1-2). 

En Occitanie, Auch Football est également leader de son championnat. L’équipe ne compte pas moins de 13 points d’avance sur l’US du Gaillacois. La voie semble toute tracée pour l’accession en division supérieure, un objectif fixé par le club lors de la création de se section féminine, il y a sept ans. Pour Christophe Ader, en charge du dossier féminin à Auch, « se défaire de Mazères (R1) serait la cerise sur le gâteau pour les joueuses. Elles pourraient ensuite se mesurer à l’élite du football, à leurs idoles pour certaines, en janvier. » La victoire souhaitée par les joueuses aurait aussi comme un goût de revanche, elles qui s’étaient inclinées face à ce même adversaire en 2017, à l’occasion du premier tour fédéral de Coupe de France.

…et un outsider

Sixième de son championnat, l’Olympique Mérignies a créé la surprise lors du 1er tour fédéral en l’emportant face à Herblay en banlieue parisienne (2-2 et 9 tab 8). L’équipe a ainsi obtenu une qualification historique pour les 32ème de finale de Coupe de France disputés ce week-end. « Depuis le 24 novembre, l’ensemble des joueuses et du staff savoure la qualification, témoigne Marie Debruyne, responsable de la section. On se prend même à rêver d’aller plus loin. Le tirage aurait pu nous être plus défavorable, avec une équipe de D2 par exemple (ce sera le FC Vesoul, R1). Néanmoins, qu’importe le résultat, on est déjà très satisfaites du chemin parcouru. »

À l’issue de ce deuxième tour fédéral, les équipes qualifiées verront l’arrivée des équipes de D1 Arkema pour les 16èmes de finales, programmées le dimanche 12 janvier 2020.