Wilfried Dodart : "Jouer ce match à 100 %"

Wilfried Dodart : "Jouer ce match à 100 %"

Web_trophe.jpg

mercredi 15 janvier 2020 - 11:45 -

Le milieu de terrain et capitaine de l'ESM Gonfreville-l'Orcher (N3) évoque le 16e de finale qui opposera samedi au stade Océane du Havre (15h00) son club au LOSC Lille (L1).

Quelle est l'ambiance à trois jours de votre match, comment le préparez-vous ?

"On le prépare comme un match de championnat, sans en faire plus. Avec déjà quatre entraînements hebdomadaires, ça serait une erreur de vouloir en rajouter. On suit les recommandations du staff, pas de surcharge de travail qui pourrait provoquer des blessures musculaires. Après, dans les têtes c'est autre chose. On ne parle que de ça entre nous depuis le tirage. Ça n'est pas tous les jours que l'on dispute un 16e de finale de Coupe de France contre une équipe de Ligue 1. Pour tous les joueurs, comme pour moi, c'est une première. Seul Anthony Laup a déjà connu ça, puisqu'il a participé à l'épopée de Quevilly jusqu'en finale en 2012 (défaite 1-0 contre l'Olympique Lyonnais pour le club normand, en National)."

Vous avez éliminé deux équipes de niveaux supérieurs (Créteil-Lusitanos et Saint-Brieuc) pour vous hisser en 16es. Jamais deux sans trois ?

"C'est le rêve caché, oui. D'autres l'ont réalisé avant nous. Si la logique était toujours respectée, il n'y aurait jamais de surprise. Parfois, des détails font que la réussite vous sourit. Mais avant tout, ce match ce n'est que du bonheur, du bonus. Il doit être une grande fête pour tout le monde. On veut le jouer à 100 %, de la première à la dernière seconde, et ne pas avoir de regrets. On a déjà plein de bons souvenirs grâce à la Coupe cette saison, il faut que ce match en soit un aussi."

Pour que la saison reste aussi un bon souvenir, il faudra bien finir le championnat...

"On pensait pouvoir tenir un rôle intéressant d'outsider, voire jouer la montée. Aujourd'hui, c'est le maintien que l'on doit assurer. Ce n'est pas une question de fatigue due à la Coupe, mais plutôt d'état d'esprit. Nous n'arrivons pas à mettre en championnat les mêmes ingrédients qu'en Coupe, il y a une baisse de régime."

Vous avez signé votre première licence à l'ESM à l'âge de 6 ans, il y a vingt-six ans...Que représente cette aventure ?

"C'est forcément formidable. Je connais tout le monde ici, et tout le monde me connaît. J'ai noué beaucoup de liens depuis toutes ces années. C'est mon club, le club de ma ville, très familial, avec de bons éducateurs, des bénévoles qui travaillent dans l'ombre. C'est l'idéal, je n'ai jamais pensé à aller voir ailleurs. Le club est en effervescence cette semaine avec la Coupe de France mais aussi la Gambardella, où nos jeunes ont éliminé Amiens (2-2 et 5 tab 4) en 32es. Notre équipe féminine évolue en Régional 1 aussi. Je sais que le stade Océane se remplit peu à peu et il y a encore des demandes. L'ambiance sera belle, nos supporters vont faire du bruit".

 

Parcours en Coupe

  • 32es de finale : Stade Briochin (N2) - ESM Gonfreville-l'Orcher (N3) 1-1 (3 tab 4)
  • 8e tour : ESM Gonfreville-l'Orcher (N3) - US Créteil Lusitanos (N) 5-2 ap.prol.
  • 7e tour : ESM Gonfreville-l'Orcher (N3) - Le Touquet AC FCO (N3) 1-0
  • 6e tour : AS Verson FB (R2) - ESM Gonfreville-l'Orcher (N3) 0-3
  • 5e tour : Cany FC (R3) - ESM Gonfreville-l'Orcher (N3) 2-5
  • 4e tour : JS Douvres La Délivrande (R1) - ESM Gonfreville-l'Orcher (N3) 1-3
  • 3e tour : Croix Vallée Eure Football (D2) - ESM Gonfreville-l'Orcher (N3) 1-6