Bilan des quarts en six tendances

Bilan des quarts en six tendances

Web main_000_1OY3XI.jpg

vendredi 14 février 2020 - 10:00 -

Le bilan des quarts de finale de la Coupe de France, disputés les 11, 12 et 13 février. Ils ont été fatals aux amateurs de National 2 et fait la part belle à quatre spécialistes.

Fin de partie pour le National 2

Parvenus pour la première fois de leur histoire en quarts, l’ASM Belfort FC (battue 0-3 par le Stade Rennais) et le SASF Épinal (éliminé 1-2 par l’AS Saint-Étienne, photo ci-dessous), n’ont pas réédité les exploits du FC Montceau Bourgogne (2007) et de l’US Quevilly (2010), seuls de ce niveau à atteindre les demi-finales ces vingt dernières années.


Photo Philippe Le Brech/APL/FFF

La Ligue 1 maîtresse du jeu

Jamais absents des demi-finales, plaçant au pire un de ses représentants (le FC Nantes la dernière fois en 1999), les clubs de L1 sont pour la sixième reprise seuls dans le dernier carré depuis vingt ans (après 2003, 2006, 2013, 2017 et 2019).

La prime aux spécialistes

Sur 67 des 103 éditions de la Coupe de France, au moins l’un des quatre clubs encore en lice cette saison en demi-finale a atteint auparavant ce dernier carré (soit 65 % de présences cumulées). Le Paris Saint-Germain pour la 20e fois (depuis 1970-1971), l’AS Saint-Étienne pour la 17e (depuis 1933-1934), le Stade Rennais FC pour la 16e (depuis 1917-1918) et l’Olympique Lyonnais pour la 12e (depuis 1950-1951)*.

À un but du record

Il a manqué un but pour égaler le record de quinze buts marqués en quarts de finale, atteint jusqu’ici à trois reprises (2001, 2006, 2010). La moitié a été inscrite lors de Dijon-PSG (1-6, photo ci-dessous), aucune rencontre ne s’est terminée sur un score vierge dans le temps réglementaire.


Photo AFP/Jeff Pachoud

Sarabia puissance 6

Le milieu espagnol du PSG Pablo Sarabia mène le classement des buteurs depuis les 32es (six buts en quatre matches). Il devance les Espoirs tricolores de l’OL Moussa Dembélé (4) et Houssem Aouar, toujours en course, le Marseillais Dimitri Payet et le Lillois Loïc Rémy, éliminés (trois buts).

L’audience au rendez-vous

Le match OL-OM (photo principale), mercredi 12 février, a réuni une moyenne de 2,666 millions de téléspectateurs sur France 3 (12,4 % de part d’audience), record jusqu’ici de cette édition. C’est mieux que le PSG-Dijon de l’an dernier au même stade de l’épreuve (2,35 millions, 11,1 % de PA), avec + 13,4 % de téléspectateurs et + 1,3 de PA signant le succès d’une Coupe de France toujours aussi attractive. 

*Pour chacun saison de leur première participation, autres statistiques depuis l’édition 2000-2001, sauf mention contraire (L1 à dix-huit clubs de 1997 à 2002).

Le compte rendu des quarts

Le tirage au sort des demi-finales

Le bilan des 8es

Le bilan des 16es

Le bilan des 32es