Les Bleus échec et mat face au Danemark

Les Bleus échec et mat face au Danemark

France-Danemark

jeudi 27 février 2020 - 12:50 -

Déjà battus (0-1) mardi par le Danemark, les U17 tricolores ont subi ce jeudi 27 février à Cannes une seconde défaite (2-3) contre les Scandinaves, en match amical.

À un mois du tour Élite des éliminatoires de l'Euro 2020, la sélection nationale U17 a concédé une deuxième défaite en trois jours contre le Danemark (0-1 et 2-3), en matches de préparation, au stade Pierre-de-Coubertin de Cannes (District Côte d'Azur).

La liste

Les Bleuets ont été cueillis à froid dans cette seconde rencontre, encaissant deux buts dans le premier quart d'heure, inscrits par Christian Theodor Kjelder, le capitaine danois (0-1, 4e), et Victor Stange Lind (0-2, 14e).

La réaction tricolore est venue de part et d'autre du repos. D'abord par une réduction du score de Lisandru Tramoni, l'attaquant de l'AC Ajaccio (1-2, 40e), puis par une égalisation de l'attaquant rennais Loum Tchaouna (2-2, 46e).

Mais alors qu'ils pensaient avoir réussi le plus difficile en revenant à la hauteur de leur adversaire, les joueurs de José Alcocer ont concédé un penalty qui a permis à Victor Stange Lind de signer un doublé personnel (2-3, 59e) et d'offrir la victoire à son équipe.

La fiche technique

La réaction de José Alcocer (sélectionneur)

"Je suis évidemment déçu de ces deux résultats. Même si l'on savait que cette très belle équipe du Danemark nous était sans doute supérieure, ce qu'elle a démontré, concéder deux défaites n'est jamais positif. Maintenant, je ne suis pas inquiet en vue du tour Élite, dans un mois. Nous voulions une opposition aux caractéristiques identiques à celles de la Norvège et de la Suède, et nous l'avons eue. Ensuite, j'ai vu de belles séquences de jeu collectives, et une réaction intéressante lorsque nous avons été menés au score dans ce second match. Les joueurs ont mis beaucoup d'application et d'ingrédients. Certains ont montré des qualités, d'autres des limites, et tous ont mesuré le travail à accomplir pour aller chercher le haut niveau. Tous se sont aperçus que les erreurs se payent cash et que l'on n'est pas toujours récompensé de ses efforts lorsqu'on ne les réalise pas dès le début du match."