Un week-end pour la mixité

Un week-end pour la mixité

Photo groupe - tournoi soccer - Copie.JPG

jeudi 12 mars 2020 - 15:30 -

En marge du Tournoi de France et à la veille de la journée internationale des droits des femmes, deux événements ont été organisé à Lille : le séminaire du Club des 100 femmes dirigeantes et le rassemblement annuel des anciennes internationales. Retour sur un événement phare de l’année.

Dirigeantes de club, membres de comité directeur des ligues et districts, présidentes ou encore vice-présidentes de clubselles étaient près de 60, réunies du 6 au 8 mars à Lille. Et représentaient, toutes, la famille du football métropolitaine et d’outre-mer : "Je suis présidente d’un club de 300 licencié(e)s à Saint-Pierre-et-Miquelon et vice-présidente de la Ligue, livre Ludivine Quédinet. Je souhaitais m’investir pleinement et être véritablement associée aux prises de décisions sur des sujets majeurs, comme attirer des pratiquant(e)s ou moderniser les infrastructures".

Créé en 2017, le Club des 100 accompagne des dirigeantes, toutes sélectionnées par les territoires. Son but ? Favoriser l’accès des femmes à des postes à responsabilité et renforcer la mixité au plus haut niveau. « Les femmes possèdent les mêmes compétences de management et de leadership que les hommes », rappelle Françoise Vallet, présidente du District de la Nièvre. Avec des chiffres en hausse concernant la pratique féminine, la Fédération fêtera bientôt sa 200 000e licenciée. Pour Brigitte Henriques, vice-présidente déléguée de la FFF,c’est le moment d’insister, devant les participantes, sur l’importance de la représentation des femmes, à tous les niveaux : « Les femmes sont nombreuses sur les terrainsElles doivent être nombreuses dans les organes de direction ».

Retrouvailles pour les anciennes

Au même moment, les anciennes internationales ont fêté leur 8e rassemblement. "Chaque année, nous attendons l’invitation avec impatience, témoigne Isabelle Gibassier (3 sélections). C’est à la fois un retour d’expériences et un moment de partage avec la nouvelle génération." Cette année, les « Ex » ont eu l’occasion de participer à la première édition du Tournoi de France et d’assister à la victoire des Bleues face au Brésil, à Valenciennes (1-0, photo ci-dessous).

Si le rassemblement a pour mot d’ordre le partage et le retour dans le monde du football pour les anciennes joueuses, il a été doublement respecté. Avant le match du soir, elles ont pu rencontrer le Club des 100 dirigeantes et une vingtaine de membres du Collectif Futebol dá Força. Invitées pour l’occasion, les jeunes joueuses et éducatrices ont profité d’un temps d’échange avec les anciennes de l’Équipe de France avant de participer à un tournoi de foot5 à leurs côtés. "Nous avons pu longuement discuter avec Laura Georges [actuelle secrétaire générale de la Fédération et ancienne défenseure de l’Équipe de France], indique Siham Lamina, 19 ans et gardienne de but au FC Argenteuil. Qu’il s’agisse de l’importance du dialogue dans une équipe ou entre licenciées et licenciés d’un même club afin d’abattre certaines barrières, son discours nous a profondément touché."

Et Ghislaine Souef, pionnière de la pratique féminine, de conclure : "Nous avons débuté avec peu de moyens et nous souhaitions, surtout, prendre plaisir sur le terrain. Aujourd’hui, les filles jouent au football partout, à tout âge, en compétition ou non. Elles entraînent et arbitrent. Quel beau chemin parcouru !"