23 mars 1988, les Espoirs renversent l'Italie

23 mars 1988, les Espoirs renversent l'Italie

Stéphane Paille

lundi 23 mars 2020 - 08:30 -

Retour sur la qualification des Bleuets contre l'Italie le 23 mars 1988 en quarts de finale de l'Euro Espoirs.

Renversant. C'est le mot qui convient en ce mardi 23 mars 1988, qui voit la qualification de l'Équipe de France Espoirs pour les demi-finales du championnat d'Europe au terme d'une double confrontation avec l'Italie. Presque un miracle, en fait.

La compétition U21 européenne ne comportait pas encore de phase finale à l'époque, mais une phase de groupes sur deux saisons suivie d'une phase à élimination directe (quarts, demies et finale, avec matches aller-retour).

Après être sortis à l'arraché d'une poule où figuraient l'URSS, la RDA (République démocratique d'Allemagne) et la Norvège, les Bleuets ont donc hérité de l'Italie en quarts de finale.

Paille buteur providentiel

Renversant donc... A l'aller comme au retour. Ainsi, le 16 mars sur la pelouse gorgée d'eau du stade Marcel-Picot de Nancy, les Tricolores sont-ils menés 0-1 par la sélection transalpine entraînée par Cesare Maldini après un but inscrit à la 51e minute par... Paolo Maldini. Mais deux buts des Sochaliens Stéphane Paille (81e, photo ci-dessus) et Franck Sauzée (90e) leur permettent d'enlever in extremis la première manche.

Le retour en Italie est épique. Débarquée à Rome dans la matinée du 22 mars, la délégation tricolore conduite par Jean Verbeke, vice-président de la FFF, doit traverser la péninsule d'ouest en est à bord d'un car militaire pour rejoindre San Benedetto del Tronto sur la côte adriatique.

Le lendemain après-midi, la seconde manche, dans une ambiance très "chaude", est encore plus mal engagée que la première. L'Italie mène en effet 2-0 jusqu'à sept minutes de la fin et entrevoit la qualification. C'est alors que surgit à deux reprises le regretté Stéphane Paille, d'abord pour réduire la marque (83e) puis pour égaliser (88e).

Que pouvaient-ils encore arriver à cette équipe sur la route du titre européen ? Ni l'Angleterre de Paul Gascoigne en demi-finales (2-2 et 4-2) ni la Grèce en finale (0-0 et 3-0) ne pourront empêcher les Barrabé, Blanc, Galtier, Angloma, Dogon,Guérin, Sauzée, Paille et autres Cantona de le conquérir !

Huit matches des Bleus un 23 mars

►23 mars 1908 - Angleterre-France 12-0 : il ne fait pas bon pour les Français de se frotter à l’Angleterre, même « amateur », en ce début de XXe siècle. Après un 0-15 au Parc des Princes en 1906, les Bleus subissent une autre cuisante défaite à Londres en ce lundi 23 mars. William Jordan signe un sextuplé pour son équipe. Deux autres revers cinglants suivront en 1909 (0-10) et 1910 (11-1) ...

►23 mars 1911 - France-Angleterre 0-3 : la France s’incline pour la cinquième fois de suite (et la troisième fois à domicile) face à ce même adversaire. Elle évite cette fois l’humiliation mais devra attendre 1921 (et sept défaites au total) pour remporter son premier succès face aux joueurs d’outre-Manche.

►23 mars 1924 - Suisse-France 3-0 : la neuvième opposition amicale de l’histoire entre les deux sélections tournent à l’avantage des Helvètes. Ils s’étaient déjà imposés en 1911 à Genève (5-2).

►23 mars 1930 - France-Suisse 3-3 : à quatre mois de prendre la mer pour la première édition de la Coupe du monde en Uruguay, les Tricolores concèdent un nul à leurs voisins suisses alors qu’ils menaient 3 à 2. Le match est arbitré par l’Anglais Stanley Rous, futur président de la FIFA (1961-1974).

►23 mars 1947 - France-Portugal 1-0 : battue un an plus tôt à Lisbonne (2-1), la France débute son année 1947 en prenant sa revanche sur le Portugal devant près de 58 000 spectateurs à Colombes. Ce match marque la première sélection d’un certain Roger Marche en défense mais aussi la présence d’un préparateur physique franco-argentin du nom d’Helenio Herrera, futur sélectionneur de l’Italie, de l’Espagne et futur entraîneur du FC Barcelone et de l’Inter Milan, notamment.

►23 mars 1983 - France-URSS 1-1 : qualifiés d’office pour l’Euro 84 que la France organise, les Tricolores de Michel Hidalgo  reçoivent l’URSS pour l’un des sept matches amicaux prévus en cette année 1983. Après un succès au Portugal (3-0) en février, ils sont tenus en échec (1-1) par une sélection soviétique composée majoritairement de joueurs du Dynamo Kiev.

►23 mars 1988 - France-Espagne 2-1 : éliminés de l’Euro 88, les Bleus d’Henri Michel servent de sparring-partners à la Roja, au Parc Lescure de Bordeaux. Luis Fernandez, le plus espagnol des Français, inscrit le second but du succès tricolore d’une reprise de volée en ciseau qui reste l’image forte de ce match amical.

►23 mars 2018 - France-Colombie 2-3 : dans le cadre de la préparation de la Coupe du monde 2018, la France reçoit la Colombie au Stade de France, qu’elle a battue à trois reprises dans le passé. Avec deux buts d’avance dès la 26e minute, elle croit tenir un nouveau succès. Mais le match tourne en faveur des Sud-américains qui s’imposent 3 à 2. La première sélection de Lucas Hernandez et Wissam Ben Yedder a un goût un peu amer.