"Impérativement respecter les consignes !"

"Impérativement respecter les consignes !"

Illustration

lundi 30 mars 2020 - 13:00 -

Emmanuel Orhant, directeur médical de la FFF, rappelle la nécessité du respect du confinement et des gestes barrières à tout âge face à l’urgence sanitaire contre le Covid-19. Mais on peut toujours s’entretenir sportivement. Le médecin du sport livre ses conseils pour se maintenir en forme, chez soi.

Les gestes "barrière" sont une nécessité ?

Oui ! C'est une obligation pour lutter contre la propagation du virus. Ces gestes doivent devenir des réflexes.

Les jeunes sont-ils moins concernés par le virus ?

C’est faux. Les jeunes sont autant touchés que les autres. Ils l'expriment et le déclarent seulement moins, pour l’instant et pour une raison qui reste à définir précisément. Mais ils le transmettent, ils doivent donc à tout prix respecter les consignes et appliquer les gestes de prévention, comme tout le monde. C’est une question essentielle de solidarité et de citoyenneté.

La pratique extérieure du sport est autorisée mais dans un cadre strict. Elle doit être individuelle, se dérouler dans un périmètre restreint d’1 km autour de son domicile et pour une durée maximum…

Oui mais encore une fois, il faut impérativement respecter ces consignes ! Elle est sans risques si on respecte ces consignes à la lettre et des mesures de bon sens : ne pas s’asseoir sur un banc, pratiquer des exercices au sol, des tractions sur des barres ou des appareils sur son parcours. Le virus n'est pas dans l'air, il ne peut pas vous "attraper" comme ça lorsque vous courez. Il se transmet par un contact rapproché avec une autre personne ou il se dépose sur des éléments inertes, comme une table, un banc, un trottoir…. Il reste en vie entre 1 heure et 3 heures, selon les dernières données scientifiques.

Essayer de maintenir une forme physique, quand on le peut, est-ce important ?

S'entraîner, faire une bonne séance et être fatigué ensuite ne représente pas un facteur de risque supplémentaire de contracter un virus. Je ne dirais pas que cela permet de mieux lutter contre un microbe. Mais être en bonne forme contribue à renforcer les défenses. C'est intéressant également pour le moral. Cela permet de s'aérer, le corps, l'esprit, de sortir éventuellement de l'ennui, et de penser à autre chose. Il faut se "laver" la tête. C’est un bon anti-dépresseur.

Pour un footballeur amateur, quelle est la bonne dose de travail physique et quels exercices pratiquer ?

Il n'y a pas de dosage particulier. Trente minutes de sport, sous forme de jogging, de marche intense ou par des exercices chez soi, permet d'être dans le cadre de l'endurance, de l'aérobie. Si l'on arrive à répéter cela tous les jours, c'est très bien. Mais le plus sûr pour ne pas s'exposer au virus est de réaliser ses exercices de traction, de gainage, des étirements et des abdominaux à la maison, chez soi. Si on a la chance d’avoir un vélo d’appartement, un rameur, un vélo elliptique, on peut ajouter une séance aérobie

Doit-on porter un masque pour faire son jogging ?

Aucun intérêt de porter un masque pour sortir ou pour faire du sport sauf si l’on est soi-même malade mais, dans ce cas, le sport est contre-indiqué

Et des gants ?

Les gants doivent éviter de transmettre le virus mais en cas de contact avec le virus, le gant devient porteur. Le risque est de se toucher le visage avec le gant infecté. Il est préférable d’avoir les gestes barrière, de ne rien toucher et de se laver les mains après le sport et après s’être déshabillé aussitôt.

Comment les footballeurs professionnels gèrent-ils la situation ?

Ils ont tous reçu des programmes individuels et beaucoup sont équipés chez eux de vélos, de tapis, etc. Une heure minimum par jour leur permettra de s'entretenir et de ne pas perdre leur fond athlétique. C'est une obligation. Après, à l'heure de la reprise des compétitions, il faudra remettre à niveau tout ce qui est force, puissance, vitesse et vivacité gestuelle.