31 mars 1999, les Espoirs et un Champion du Monde battent l’Arménie

31 mars 1999, les Espoirs et un Champion du Monde battent l’Arménie

Henry1.jpg

mardi 31 mars 2020 - 08:30 -

Sacré Champion du Monde en 1998, Thierry Henry a ensuite effectué quelques piges avec la sélection Espoirs en compagnie de son coéquipier David Trezeguet. Un fait unique dans l’histoire du football français.

31 mars 1999, stade Charléty à Paris, l’Équipe de France Espoirs accueille l’Arménie en éliminatoires de l’Euro 2000 U21. Un match de qualification ordinaire en apparence. Pourtant, un frémissement inhabituel parcours les tribunes quand le speaker annonce les compositions des équipes. « Numéro 14… Thierryyy… Henry ! ». Les 8 500 spectateurs venus soutenir les Bleuets réservent un accueil chaleureux à l’attaquant de la Juventus Turin, sacré champion du Monde l’année précédente avec les Bleus face au Brésil (3-0).

Un champion du monde redescendu en Espoirs, ce n’était pas une première. Cinq jours plus tôt contre l’Ukraine, dans la même enceinte, le public parisien avait eu la chance d’en voir deux à l’œuvre, Henry étant épaulé par David Trezeguet en attaque. Auteur d’un quadruplé face aux Ukrainiens (4-0), « Trezegol » sera rappelé dans la foulée en A par Roger Lemerre pour pallier les forfaits de Zidane et Petit, et renforcer l’attaque des Bleus également opposés à l’Arménie, au Stade de France.

Une attaque Henry - Saha - Maoulida

Face aux Espoirs arméniens, Raymond Domenech associe donc en attaque Henry, Louis Saha et Toifilou Maoulida. Le champion du monde se charge en personne d’ouvrir le score d’une frappe enroulée (1-0, 10e). Les Bleuets, emmenés au milieu par Sébastien Piocelle, Stéphane Dalmat et Edouard Cissé, peinent ensuite à creuser l’écart, gênés par des Arméniens accrocheurs et regroupés en défense. La délivrance intervient grâce à Maoulida, auteur d’un doublé en seconde période (66e et 74e) qui valide une victoire logique et méritée. Le but de Minasyan dans les dernières minutes empêchera au capitaine Mickaël Landreau de garder sa cage inviolée (3-1).

Thierry Henry et David Trezeguet auront donc effectué le chemin inverse en réintégrant la sélection Espoirs, quelques mois après avoir contribué à la conquête de la première étoile avec l’équipe d’Aimé Jacquet. Si certains Espoirs connaissent encore aujourd’hui le même parcours, ce n’est, à ce jour, le cas d’aucun autre Champion du Monde.

La fiche technique