9 avril 2018, la FFF lance son Équipe eFoot

9 avril 2018, la FFF lance son Équipe eFoot

Selection_equipe_de_France_e-Foot_2018_a_Clairefontaine_074_01.jpg

jeudi 9 avril 2020 - 08:30 -

Il y a deux ans, la Fédération Française de Football innovait en lançant son Équipe de France eFoot. Une première mondiale.

"La création de l’Équipe de France eFoot s’inscrit pleinement dans la logique d’innovation de la Fédération". C'est ainsi que le 9 avril 2018, la FFF devenait la première Fédération à intégrer l'univers eSport, rapidement imitée par ses voisins européens (Belgique, Pays-Bas).

Pour guider cette première équipe, elle choisit Fabien "Neo" Devide, fondateur de la Team Vitality et figure incontournable de l'eSport hexagonal. Ce dernier annonce que les seize meilleurs joueurs français seront réunis à Clairefontaine pour participer à un tournoi au terme duquel quatre joueurs seront retenus pour former la sélection nationale.

De l'eFoot au château

C'est au château de Clairefontaine, résidence de l'Équipe de France A, que la compétition se tient les 20 et 21 avril. Représentants de clubs professionnels (PSG, OL, Monaco ou encore LOSC) et de structures eSports, les seize participants découvrent avec joie et admiration ce lieu historique du football français. Sans pour autant oublier l'enjeu. Le samedi 21 avril, le camp de sélection rend son verdict : Corentin "Maestro" Thuillier, Lucas "Daxe" Cuillerier, Nathan "Herozia" Gil et Corentin "Rocky" Chevrey seront les premiers à porter le maillot bleu.

Trois semaines plus tard, l'amphithéâtre de la FFF accueille la première rencontre internationale de l'Équipe de France eFoot, face à la Belgique. Un clin d'œil de l'histoire, puisque c’est également contre la Belgique que les Bleus ont disputé leur premier match officiel, le 1er mai 1904 (3-3). Les Tricolores réussissent leur entrée, s'imposant facilement (3-0) devant plus d'une centaine de curieux venue assister à cette rencontre d'un nouveau genre. Deux autres matches suivront pour cette saison inaugurale, face aux Pays-Bas (victoire 3-2) et la Norvège (défaite 2-3).

Mais l'essentiel est ailleurs : devant l'engouement des fédérations du monde entier, qui ont suivies le mouvement instauré par la FFF, la FIFA décide d'organiser une première compétition officielle, la eNations Cup...