Noël Le Graët : "Un symbole de notre sport"

Noël Le Graët : "Un symbole de notre sport"

Web main_000_SAPA990520535770.jpg

mardi 28 avril 2020 - 09:56

Noël Le Graët, président de la FFF, et Didier Deschamps, sélectionneur de l’Équipe de France, réagissent à la disparition de Robert Herbin, ancien joueur et entraîneur légendaire de l’AS Saint-Étienne mais aussi de l’Équipe de France, décédé hier soir à l’âge de 81 ans.

Noël Le Graët : "Il a marqué les esprits"

"Robert Herbin était une légende à Saint-Étienne et un symbole de notre sport. Son palmarès de joueur et d’entraîneur avec les Verts ont marqué les esprits d’une génération de joueurs et d’entraîneurs dont il fut l’un des magnifiques représentants. Comme joueur à Saint-Étienne puis comme entraîneur, Robert Herbin a grandement contribué à la reconnaissance et au rayonnement international du football français des années 1970 et 1980. Il ne faut pas oublier sa carrière importante en Équipe de France avec laquelle il connut 23 sélections et disputa un championnat d’Europe et une Coupe du monde. C’était un philosophe du jeu, sa personnalité rare, son style à part ne laissait pas indifférent sur le terrain et en dehors. Notre football éprouve aujourd’hui une profonde tristesse. La Fédération Française de Football adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches."

Didier Deschamps : "Évoquer Robert Herbin, c’est évoquer la légende des Verts"

"Je n’avais que sept ans en mai 1976, lorsque l’AS Saint-Étienne s’est inclinée à Glasgow en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions, l’équivalent, alors, de la Ligue des Champions, après un parcours qui avait passionné la France entière. Comme beaucoup de Français, j’ai gardé en mémoire quelques souvenirs de cette épopée, le défilé sur les Champs-Élysées le lendemain de la finale perdue notamment. Saint-Étienne avait alors gagné le cœur du pays. Évoquer Robert Herbin, c’est évoquer la légende des Verts, l’un des plus beaux chapitres de l’histoire du football français. Je veux saluer la mémoire de cette très grande personnalité de notre sport, disparue hier à Saint-Étienne, une ville qu’il avait inondée de bonheur et de fierté en remportant, comme joueur puis comme entraîneur, le championnat de France à neuf reprises et la Coupe de France six fois. À sa famille et à ses proches, j’adresse mes sincères condoléances."