6 mai 1923, un Red Star trois étoiles

6 mai 1923, un Red Star trois étoiles

Web main_25_FFF002000109_0007.jpg

mercredi 6 mai 2020 - 09:00 -

Les Parisiens du Red Star Club décrochent le 6 mai 1923 une troisième Coupe de France d’affilée. Un exploit qui ne sera égalé qu’en 1948 par le Lille OSC, puis surpassé en 2018 par le Paris Saint-Germain (quatre consécutives).

Depuis trois ans, les joueurs du Red Star Club, menés par leur emblématique capitaine Lucien Gamblin, atteignent inlassablement la finale de la Coupe de France. En 1921, ils remportaient leur premier titre face à l’Olympique de Paris, puis leur deuxième en 1922 face au Stade Rennais UC. En 1923, c’est au club occitan du FC de Cette que les Verts et Blancs sont confrontés, pour tenter d’obtenir une troisième victoire de rang dans cette compétition.

Celle qu’on appellera plus tard la "Vieille Dame" n’a que six ans lorsque les joueurs des deux équipes entrent sur la pelouse du stade Pershing, à Paris, pour disputer cette finale devant des tribunes garnies de plus de 20 000 spectateurs. C’est une première pour les Sétois, le nom qu’ils porteront lorsque leur ville sera rebaptisée en 1927. Et une troisième pour les Audoniens, qui n’ont plus connu la défaite en Coupe de France depuis le 21 mars 1920, lors d’un quart de finale rejoué contre le CA Paris (2-0), alignant ensuite dix-neuf victoires consécutives.

Scellé à la mi-temps

Ce 6 mai 1923, le onze de départ du Red Star (photo principale) compte pas moins de neuf joueurs internationaux, dont son capitaine Lucien Gamblin, qui est aussi celui de l’Équipe de France, le gardien Pierre Chayriguès ou l’incontournable Paul Nicolas, futur sélectionneur des Bleus (1949-1958). Et le match commence vite et fort pour le club à l’étoile rouge. Moins de deux minutes après le coup d’envoi, Marcel Naudin, déjà buteur lors de la finale 1921, ouvre le score avant de doubler la mise cinq minutes plus tard. L’excellente entame de match des Parisiens se confirme avec un troisième but de Lucien Cordon à la 11e minute.

C’est un cauchemar pour un FC de Cette cueilli à froid dans le premier quart d’heure. La pression de la rencontre et l’expérience de deux précédentes finales remportées jouent nettement en faveur du Red Star. Les Sétois ne s’avouent pourtant pas vaincus et réagissent à la 16e minute par l’intermédiaire de l’Anglais William Cornelius, qui réduit la marque à 3-1. C’est le deuxième but encaissé par le Red Star depuis son entrée en 32es de finale de cette édition, pour treize inscrits en cinq matches.

Le répit est cependant de courte durée pour les Sudistes puisque leur gardien, François Encontre, s’inclinera une quatrième fois face au milieu international Robert Joyaut, qui crucifie définitivement Cette à la 17e. La réaction des "Dauphins" à la demi-heure de jeu par leur international suisse Georges Kramer n’y changera rien. À la mi-temps, le score est de 4 buts à 2. Il en restera là, la seconde période n’apportant aucun changement au tableau d’affichage.

Saint-Ouen avant Paris

À l’issue du match, le Red Star soulève le trophée Charles-Simon pour la troisième fois consécutive. Une performance qui ne sera égalée que vingt-cinq ans plus tard par Lille (1946 contre… le Red Star, 1947, 1948), puis par le Paris Saint-Germain qui surpassera ce record en 2018 en remportant l’épreuve pour la quatrième fois de suite (après 2015, 2016 et 2017). 


Lucien Gamblin, capitaine du Red Star Club, porteur du trophée Charles-Simon à l'issue de la finale 1922, avec à sa gauche Paul Nicolas.

Avec cette trilogie, l’équipe de Saint-Ouen a largement contribué à l’écriture de la légende de la Vieille Dame. Meilleur club français dans les années 1920, le Red Star est devenu un monument du football français. Par la suite, il remporta de nouveau la Coupe de France, contre le CA Paris en 1928 puis en 1942 face au… FC de Sète.

La Rétro du football français

Les finalistes

Red Star Club : Pierre Chayriguès - Maurice Meyer, Lucien Gamblin (cap.) - Robert Joyaut, François Hugues, Philippe Bonnardel - Lucien Cordon, Juste Brouzes, Paul Nicolas, Marcel Naudin, Raymond Sentubéry.

FC de Cette : François Encontre - Léon Huot, Ernest Gravier - Oskar Berntsson, Albert Jourda, René Dedieu - William Cornelius, Georges Kramer, Arthur Parkes, Marcel Dangles (cap.), Robert Pujol.