23 mai 1954, Nice et Fontaine dominent l'OM

23 mai 1954, Nice et Fontaine dominent l'OM

14703_Finale_Coupe_de_France_1954_-_OGC_Nice_-_Olympique_de_Marseille.jpg

samedi 23 mai 2020 - 08:30 -

L'OGC Nice de Just Fontaine remporte la deuxième Coupe de France de son histoire en dominant l'Olympique de Marseille (2-1), le dimanche 23 mai 1954.

Le palmarès de la Coupe de France

Tombeurs de l'AS Troyes-Savinienne (D2) et de l'UA Sedan-Torcy (D2) en demi-finales sur le même score (2-1), Nice et Marseille se retrouvent au Stade olympique Yves-du-Manoir de Colombes pour la finale de la 37e édition de la Coupe de France. Un duel entre deux grands noms du football hexagonal : Just Fontaine chez les Aiglons et Larbi Ben Barek pour les Phocéens.


Le onze de départ niçois. Just Fontaine (accroupi, au centre) remporte à 20 ans sa première Coupe de France. Il récidivera avec le Stade de Reims, en 1958.


Larbi Ben Barek serrant la main au président de la République René Coty.

Les Niçois font la différence dans le premier quart d'heure, inscrivant deux buts par Victor Nurenberg (sur un service de Just Fontaine) et Luis Carniglia. Au retour des vestiaires, l'OM réduit la marque grâce au meilleur buteur de son histoire, Gunnar Andersson. Les Marseillais tentent alors le tout pour le tout afin d'égaliser mais Nice résiste jusqu'au bout et remporte la compétition.

La fiche technique

Le dimanche 23 mai 1954 à Colombes (Stade olympique Yves-du-Manoir )

OGC Nice-Olympique de Marseille : 2-1 (2-0)

Spectateurs : 46 803
Arbitre : Édouard Harzic
Buts : Nurenberg (6e) et Carniglia (11e) pour Nice, Andersson (55e) pour Marseille.

OGC Nice : Babkin Hairabedian - Mokhtar Ben Nacef, Guy Poitevin, Hector César Gonzalès - Antoine Cuissard (cap.) , Abderrahman Mahjoub - Joseph Ujlaki, Émile Antonio, Luis Carniglia, Just Fontaine, Victor Nurenberg. Entraîneur : George William Berry.
Olympique de Marseille : Pierre Angel (cap.) - Maurice Gransart, Gunnar Johansson, Abdelsalem Ben Miloud - Barthelemy Mesas, Gabriel Rossi - Larbi Ben Barek, Roger Scotti - Jean Palluch, Gunnar Andersson, François Mercurio. Entraîneur : Henri Roessler.