31 mai 1975, à jamais les premières

31 mai 1975, à jamais les premières

Stade de Reims années 70 - Archives FFF.jpg

dimanche 31 mai 2020 - 08:30 -

La première édition de la Division 1 féminine a été logiquement remportée par le Stade de Reims aux dépens d’Orléans : les Rémoises comptaient alors dans leurs rangs la majorité des joueuses de l’Équipe de France.

Ce samedi 31 mai 1975, un souvenir inoubliable attend les joueuses du Stade de Reims. Près de cinq ans après la reconnaissance officielle de la pratique par la Fédération Française de Football, les Rémoises doivent rencontrer l’Arago d’Orléans pour la première édition de la finale du championnat de France féminin. A l’époque, la Division 1 féminine est composée de seize équipes, réparties dans quatre groupes. Chaque équipe dispute donc trois matches et les deux premières de chacun des quatre groupes sont qualifiées pour les quarts de finale.

Reversé dans le groupe A aux côtés du FC Rouen, de la VGA Saint-Maur et de l’US Fourmies, Reims réalise un sans-faute. Trois victoires, vingt-deux buts inscrits et un seul concédé. Emmenées par Pierre Geoffroy et avec un effectif composé majoritairement de joueuses de l’Équipe de France, Reims ne laisse aucune chance à ses adversaires. Le FC Metz (1-2 ; 5-0) fait les frais de la supériorité rémoise en quarts de finale puis Rouen en demi-finales (2-0 ; 1-2). Dans le groupe D, Orléans arrive en deuxième position, derrière Bergerac. Mais c’est pourtant la formation du Loiret qui atteint la dernière marche, après s’être défait du Caluire Football Féminin (2-2 ; 2-0) puis de son adversaire de groupe, Bergerac (1-1, 2-1).

La première finale du championnat féminin a lieu au stade Auguste-Delaune. Les Rémoises, habituées des lieux, n’en ressentent pas moins la pression. L’équipe de Ghislaine Souef, Marie-Bernadette Thomas et Michèle Wolf, sait qu’elle est à soixante-dix minutes -la durée d'un match à cette période- de marquer l’histoire, une fois de plus.


Anne O'Brien, la buteuse irlandaise du Stade de Reims. (Photo AFP)

Mais très vite, les Rémoises s’affirment. Dominique Dewulf ouvre le score dès la 13e minute. Dans la foulée, l’Irlandaise Anne O’Brien, sur un centre de Dewulf, aggrave le score (15e). Alors que Marie-Bernadette Thomas inscrit le troisième but (20e), Dominique Dewulf s’offre un doublé avant la demi-heure de jeu. Dans ce match à sens unique, Reims l’emporte 5 à 0, grâce à un dernier but de Michèle Wolf (64e).

Les Rémoises décrochent le tout premier titre de championnes de France. Devant un public venu en nombre. Le souvenir est encore frais dans les mémoires comme en témoigne Ghislaine Royer-Souef, capitaine de l’époque : "Nous ne connaissions pas cette équipe d’Orléans, nous n’avions pas les moyens d’aujourd’hui comme la vidéo pour analyser le jeu de l’adversaire. C’était une véritable première !" Cette première aura une suite puisque les Champenoises remporteront les deux titres suivants (1976, 1977) et deux autres encores un peu plus tard (1980, 1982).

Le palmarès de la D1 Arkema


Des bouteilles de Champagne étiquetées pour l’occasion. (Photo Ghislaine Souef)

La rétro du football français

Les championnes de France 1975