13 juin 1956 : final maudit pour Reims

13 juin 1956 : final maudit pour Reims

Finale Reims-Real Madrid 1956

samedi 13 juin 2020 - 08:30 -

Opposés au Real Madrid de Di Stefano en finale de la Coupe d’Europe des Clubs champions 1956, les Rémois s’inclinent 3-4 après avoir mené 2-0 et 3-2…

Ce mercredi 13 juin 1956, Reims fait pétiller Paris. Le club champenois doit disputer la finale de la première édition de la Coupe d’Europe des Clubs champions au Parc des Princes. Un géant espagnol se dresse sur sa route, le Real Madrid. Le choc au sommet s’annonce grandiose. France-Soir, qui tire alors à plus d’un million et demi d’exemplaires, imagine "le match le plus sensationnel que Paris ait connu depuis la finale de la Coupe du monde 1938". Rien de moins.

La prédiction du quotidien populaire va se vérifier sur le terrain. Avec des virtuoses de classe mondiale comme Gento ou Di Stefano côté espagnol, Kopa côté rémois, pouvait-il en être autrement ? Pour Raymond Kopa, ce match est très particulier. Le meilleur joueur français du moment s’est déjà engagé avec le Real Madrid à compter de la saison 1956-1957. Il a même disputé une rencontre amicale avec son futur club contre les Brésiliens de Vasco de Gama.


La première Coupe d'Europe, convoitée par le Stade de Reims (à gauche) et le Real Madrid, alignés sur la pelouse du Parc des Princes.

Un remake en 1959, avec Kopa dans l’autre camp

Finalement, cette finale Reims-Real ne sera pas seulement portée par des acteurs de premier plan mais aussi par un incroyable scénario. Reims, qui a disputé les tours précédents au Parc des Princes, donne l’impression d’évoluer à domicile et impose d’entrée une grosse pression aux Madrilènes. Quand, à la 10e minute de jeu, Jean Templin double la mise, quatre minutes après l’ouverture du score de Michel Leblond, personne ne peut imaginer le scénario cauchemardesque qui les attend, même si les Rémois ont gâché une balle de 3-0 dans la foulée de leur deuxième but.

Personne n’ose imaginer non plus que le trophée leur échappe lorsque Michel Hidalgo, de la tête (62e), redonne l’avantage à son équipe. Entre temps, Alfredo Di Stefano est pourtant entré en action. Le génial Argentin, après s’être défait de Robert Jonquet, a redonné l’espoir au Real (2-1, 14e) avant que Rial – qui signera en 1962 à l’Olympique de Marseille - n’égalise une première fois (2-2, 30e).

Pourtant, à 3-2 pour Reims, les Madrilènes vont prendre le match à leur compte, égaliser par Marquitos, de la tête (67e), avant que Rial ne leur offre le but de la victoire (79e). Trois ans plus tard, les deux formations se retrouveront pour la revanche, à Stuttgart cette fois. Avec, à la clé, un nouveau succès des Espagnols (2-0).

Le palmarès de la Coupe d'Europe

La rétro du football français


Le Stade de Reims, avant la finale. En haut (de gauche à droite) : Albert Batteux (entraîneur), Raymond Cicci (en costume, absent pour cette finale), Simon Zimny, Robert Jonquet, Michel Leblond, René-Jean Jacquet, Robert Siatka, Raoul Giraudo, Armand Penverne (en costume, absent pour cause de blessure). En bas : Michel Hidalgo, Léon Glovacki, Raymond Kopa, René Bliard, Jean Templin, Paul Sinibaldi (en costume).

La rétro du football français

Feuille de match

Le mercredi 13 juin 1956 au Parc des Princes, à Paris
Finale de la 1re édition de la Coupe d'Europe des clubs champions

Real Madrid (Esp)-Stade de Reims (Fra) : 4-3 ( 2-2 )

Spectateurs : 38 239
Arbitre : M. Arthur Ellis (Angleterre).
Buts : Leblond (6e), Templin (10e), Hidalgo (62e) pour le Stade de Reims ; Di Stefano (14e), Rial (30e, 79e), Marquitos (67e) pour le Real Madrid.

Real Madrid : Juan Alonso - Angel Atienza, Marquitos, Rafael Lesmes - Miguel Munoz, José Maria Zarraga - José Iglesias Joseito, Ramon Marchal, Alfredo Di Stefano, Hector Rial, Francisco Gento. Entraîneur : José Villalonga.

Stade de Reims : René-Jean Jacquet - Simon Zimny, Robert Jonquet, Raoul Giraudo - Michel Leblond, Robert Siatka - Michel Hidalgo, Léon Glovacki, Raymond Kopa, René Bliard, Jean Templin. Entraîneur : Albert Batteux.