14 juin 2017 : 9 villes pour le Mondial 2019

14 juin 2017 : 9 villes pour le Mondial 2019

Carte Coupe du monde 2019

dimanche 14 juin 2020 - 08:30 -

Il y a trois ans jour pour jour, le Comité exécutif de la Fédération Française de Football, en concertation avec la FIFA, désignait les neuf villes hôtes de la 8e Coupe du monde féminine de la FIFA, France 2019.

Des souvenirs inoubliables. Un héritage durable. Une visibilité mondiale. De Grenoble à Valenciennes, en passant par Le Havre ou Reims. À Lyon, qui a accueilli les demi-finales et la finale. À Paris, pour le match d’ouverture. À Nice ou encore à Rennes et Montpellier. Chacune des neuf villes qui ont eu la chance d’accueillir la première Coupe du monde féminine organisée sur le sol français (du 7 juin au 7 juillet 2019), se félicite d’avoir accompagné le projet avec dynamisme et enthousiasme.

Le mercredi 14 juin 2017, deux ans après l’attribution, à l’unanimité, de l’organisation de cette Coupe du monde à la France, la FFF doit se livrer à un arbitrage difficile : choisir les 9 sites* qui dessineront la carte géographique de la compétition parmi les 11 villes figurant dans le dossier de candidature. Les stades choisis ont beaucoup d’atouts. Trois d’entre eux (Lyon, Paris, Nice) ont déjà accueilli des rencontres de l’UEFA Euro 2016, deux d’entre eux (le Parc des Princes et le stade de la Mosson à Montpellier) la Coupe du monde 1998.

Les 9 sites dans le détail

"Le choix n’a pas été facile, déclare à l’issue du vote, Noël Le Graët, le président de la FFF, tous les dossiers présentés par les villes candidates étaient de grande qualité. Nous sommes fiers d’organiser cette huitième Coupe du monde féminine de la FIFA. Elle réunira vingt-quatre nations et de nombreux visiteurs étrangers sont attendus. Cet événement mobilisera nos villes, nos régions, les clubs amateurs, les clubs professionnels et le public français. Le football féminin est en plein essor, notamment en France. Ce sera une réussite sportive et populaire, j’en suis persuadé."

Deux ans plus tard, les villes hôtes relèveront le défi : "Le taux de remplissage moyen des stades avoisine les 75 % dans les 9 villes hôtes, ce qui donne une moyenne de 21 000 spectateurs pour les 51 matches, détaille Erwan Le Prévost, le directeur du tournoi, tous les matches de l’Équipe de France Féminine se sont déroulés à guichets fermés".  Une réussite indéniable. Un événement majuscule.

*Les neuf villes retenues sont Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes et Valenciennes.

Les affiches des villes-hôtes


L'affiche officielle de la Coupe du monde féminine de la FIFA, France 2019.

La rétro du football français