12 juillet 1998 : le jour de gloire est arrivé

12 juillet 1998 : le jour de gloire est arrivé

France 1998

dimanche 12 juillet 2020 - 08:15 -

Le dimanche 12 juillet 1998, il y a désormais vingt-deux ans, une victoire 3-0 contre le Brésil offre à la France son premier titre de champion du monde. Fabuleux.

Tous les superlatifs ont été employés, toutes les images utilisées. Finalement, c'est Thierry Roland qui, en direct devant plus de 18 millions de téléspectateurs, a trouvé spontanément le mot juste, oubliant au passage toute convenance, emporté par l'émotion : "Ah, c'est superbe ! Quel pied ! Ah quel pied ! Ah p... ! Oh la la la la ! Ah, c'est pas vrai !" Et pourtant, si.

Ce n'est plus un rêve mais une réalité. Et quelle réalité ! L'Équipe de France vient de devenir championne du monde en battant le Brésil 3 à 0 en finale de la Coupe du monde 1998, au Stade de France, et tout un pays en liesse déborde de bonheur en cette fin de soirée du dimanche 12 juillet, une date à jamais gravée dans la légende du football tricolore.

Apothéose et première étoile

Bien plus qu'une victoire, une apothéose, partagée par des millions de Français qui, subitement, n'ont d'yeux que pour Aimé Jacquet et ses Bleus, nouveaux héros de la nation. Ils n'ont pas encore conscience que leur vie vient de basculer, tout à leur joie d'avoir accompli une extraordinaire performance en remportant ce Mondial organisé sur leur sol. Et en hissant pour la première fois le football français sur le toit du monde.

Commencée un mois plus tôt par un succès contre l'Afrique du Sud (3-0), le 12 juin, la conquête de cette première étoile a été parachevée par un exploit face au Brésil, quadruple champion du monde (1958, 1962, 1970, 1990), grand favori de cette 16e édition avec ses Ronaldo, Rivaldo, Denilson, Bebeto, Dunga, Roberto Carlos et autres Leonardo. 3-0 !

Et 1, et 2, et 3-0 !

Il faut l'avoir vu pour le croire. 28e minute, corner de Petit de la droite, tête de Zidane. Et 1 ! 45e minute, corner de Djorkaeff de la gauche, nouvelle tête de Zidane. Et 2 ! 93e minute, passe de Dugarry, frappe croisée de Petit. Et 3-0 ! La victoire est totale, le sacre historique. Le visage de "Zizou" s'affiche sur l'Arc de Triomphe. Qu'elle semble loin la terrible élimination de la World Cup américaine quatre ans plus tôt...

Quatorze ans après le titre de champion d'Europe de la bande à Michel Hidalgo, en 1984, soixante-huit ans après le premier but de l'histoire de la Coupe du monde inscrit par Lucient Laurent, la France, trois fois demi-finaliste malheureuse (1958, 1982, 1986), goûte enfin au bonheur du titre suprême. Du bonheur à l'état pur. Ah, oui ! Quel pied !

La fiche de la finale


Le onze de départ tricolore : Zinédine Zidane, Marcel Desailly, Frank Leboeuf, Lilian Thuram, Stéphane Guivarc'h, Emmanuel Petit (debout, de gauche à droite), Youri Djorkaeff, Didier Deschamps (cap.), Fabien Barthez, Bixente Lizarazu. (Photo Daniel Garcia/AFP).


Le onze de départ du Brésil : Taffarel, Cesar Sampaio, Rivaldo, Aldaïr, Junior Baiano, Cafu (debout, de gauche à droite) ; Ronaldo, Roberto Carlos, Leonardo, Bebeto, Dunga (cap.). (Photo Pedro Ugarte/AFP).


28e minute : le premier coup de tête victorieux de Zinédine Zidane, plus haut que la défense brésilienne, sur un corner tiré de la droite par Emmanuel Petit. La France mène 1-0. (Photo Patrick Hertzog/AFP).

Dans le temps additionnel de la première période (45e + 1), "Zizou" récidive sur un corner venu de la gauche de Youri Djorkaeff et permet aux Bleus de compter deux buts d'avance au repos. (Photo Jacques Demarthon/AFP).


Emmanuel Petit vient d'inscrire le troisième but tricolore dans les dernières secondes de la partie (3-0, 90e + 3). C'est aussi le 1000e but de l'histoire des Bleus depuis 1904. Le Brésil est KO. (Photo Antonio Scorza/AFP).


Didier Deschamps, le capitaine tricolore, brandit la Coupe du monde vers le ciel. La France est au paradis. À ses côtés, Laurent Blanc, suspendu pour cette finale après son expulsion en demi-finale contre la Croatie. (Photo Daniel Garcia/AFP).


Aimé Jacquet tout à sa joie. Il a conduit les Bleus à leur premier titre mondial. Ce 53e match au poste de sélectionneur depuis 1994 sera aussi le dernier. Il passera ensuite le relais à son adjoint Roger Lemerre. (Photo Omar Torres/AFP).


Les Champs-Élysées envahit par les supporters tricolores après la victoire. L'une des images marquantes de ce dimanche 12 juillet 1998. Du jamais vu depuis la Libération. (Photo Jack Guez/AFP).

Les vingt-deux champions du monde

- Gardiens de but : Fabien Barhez (AS Monaco), Lionel Charbonnier (AJ Auxerre), Bernard Lama (West Ham United).

- Défenseurs : Laurent Blanc (Olympique de Marseille), Vincent Candela (AS Rome), Marcel Desailly (Milan AC), Frank Leboeuf (Chelsea FC), Bixente Lizarazu (Bayern Munich), Lilian Thuram (Parme AC).

- Milieux de terrain : Alain Boghossian (Sampdoria Gênes), Didier Deschamps (Juventus Turin), Youri Djorkaeff (Inter Milan), Christian Karembeu (Real Madrid), Emmanuel Petit (Arsenal FC), Robert Pirès (FC Metz), Patrick Vieira (Arsenal FC), Zinédine Zidane (Juventus Turin).

- Attaquants : Bernard Diomède (AJ Auxerre), Christophe Dugarry (Olympique de Marseille), Stéphane Guivarc'h (AJ Auxerre), Thierry Henry (AS Monaco), David Trezeguet (AS Monaco).

La rétro du football français

Le parcours des Bleus

- 1er tour
12-06-1998 (Marseille) : France-Afrique du Sud 3-0
18-06-1998 (Saint-Denis) : France-Arabie Saoudite 4-0
24-06-1998 (Lyon) : France-Danemark 2-1

- 8es de finale
28-06-1998 (Lens) : France-Paraguay 1-0 (but en or)

- Quarts de finale
03-07-1998 (Saint-Denis) : Italie-France 0-0 (3 tab 4)

- Demi-finales
08-07-1998 (Saint-Denis) : France-Croatie 2-1

- Finale
12-07-1998 (Saint-Denis) : Brésil-France 0-3