Diacre : "Focus sur le match de l’Autriche"

Diacre : "Focus sur le match de l’Autriche"

Web main_AC1I9023_01.jpg

jeudi 19 novembre 2020 - 12:30 -

La sélectionneure Corinne Diacre a dévoilé la liste des 23 Bleues retenues pour les deux rencontres qualificatives à l’Euro 2022 face à l’Autriche, le 27 novembre, puis contre le Kazakhstan, le 1er décembre.

SUR SES PROCHAINS OBJECTIFS ?
« Je n’ai jamais été aussi motivée »

« À la question posée ‘‘Peut-elle tenir ?’’ La réponse est oui. Je veux rassurer tout le monde, je n’ai jamais été aussi motivée dans le cadre de mes fonctions pour aller chercher cette qualification pour le prochain championnat d’Europe. On serait alors la 3e équipe de France à disputer l’Euro après les Bleus de Didier Deschamps et les Bleuets de Sylvain Ripoll. Le football français a besoin de ce réconfort, dans cette période-là, les supporters ne demandent que cela. Voilà pourquoi nous avons besoin d’une bonne attitude générale, de sérénité et d’ambition. J’ai entendu les déclarations critiques mais le moment n’est pas venu.  Nous réglerons les problèmes les yeux dans les yeux. Le Président Noël Le Graët l’a dit, il faut arrêter avec tout ça. La première réponse, c’est le terrain pour aller chercher cette qualification. Je reste debout, je suis soutenue par mon Président et des joueuses également. J’ai entendu les déclarations de certaines, il faudra régler des choses mais la priorité, c’est le match à venir. »

LE RETOUR D’AMANDINE HENRY ?
« Amandine est dans la liste et sera capitaine »


« Amandine fait partie de la liste des 23. J’avais fait le choix lors du stage précédent de ne pas la convoquer. Tout le monde a pris cela comme un affront mais c’était une décision du moment. En tant que sélectionneure, je fais un choix à un instant T. Aujourd’hui, elle fait partie de la liste. J’espère qu’elle sera concentrée au même titre que les autres pour aller chercher cette qualification. C’est tout ce qui nous importe. On aura le temps de régler les problèmes ensuite, j’ai entendu le message. Peut-être qu’on aurait pu faire différemment... Mais il n’est pas le moment d’en parler. Il faut être concentrées dans un premier temps puis dans un second, nous réglerons ce que nous avons à régler. Le capitanat ? Nous avons démarré les qualifications avec Amandine en tant que capitaine et cela ne changera pas. »

LE PROCHAIN RASSEMBLEMENT ? 
« Les efforts doivent être partagés »

« Je vais retrouver mon groupe lundi. Il y aura des discussions, mais en temps voulu. Il faudra voir dans quel état d’esprit arrivent les joueuses. Nous en parlerons avec les gens concernés. Mais vous savez, l’ambiance en Équipe de France est très bonne. Si on doit pleurer en venant en sélection, il ne faut pas venir. Ce n’est pas parce que certaines ont manifesté des craintes ou un sentiment de tristesse, ce n’est pas le cas de la majorité des joueuses. Les efforts doivent être partagés. Il faut que tout le monde soit sur la même longueur d’ondes. Quel discours vais-je leur adresser quand je vais les retrouver ? J’espère qu’il restera en interne. »

LE CHOC FACE À L’AUTRICHE
« Ne pas négliger notre adversaire »

« Je n’ai pas envie de négliger notre adversaire, l’Autriche. Nous avons été tenues en échec là-bas le mois dernier (0-0). Je suis focus sur ce match. Pour le moment, nous ne sommes pas qualifiées. À l’aller, on aurait préféré gagner mais on n’a pas trouvé la clé pour marquer ce but qui nous aurait permis de l’emporter. Au coup de sifflet final, j’étais plutôt satisfaite mais en revoyant les images, j’ai remarqué qu’on avait manqué de liant, de justesse technique… On va de nouveau insister là-dessus la semaine prochaine. Une défaite aurait été une contre-performance. Là, on a eu la maîtrise, notre gardienne Pauline Peyraud-Magnin a fait deux ou trois arrêts de grande classe mais en dehors de cela n’a pas été mise en danger. Le seul défaut a été le manque de réussite. Ce soir-là, on aurait pu jouer une demi-heure de plus, le score aurait été le même. J’ai noté des points d’amélioration que nous allons travailler pour décrocher les trois points. »

LES PROPOS DE SARAH BOUHADDI ?
« J’ai découvert cela ce matin »

« J’ai découvert cela ce matin avec un peu de surprise mais j’ai un match à préparer. Je viens de sélectionner 23 joueuses dont 3 gardiennes. Je vais faire en sorte – avec mon entraîneur des gardiennes – de bien travailler avec elles afin de les mettre dans les meilleures conditions pour qu’elles préparent ces matches. Viendra ensuite le temps de réfléchir à ce sujet. »

Le replay de la visioconférence :

LE Classement du groupe G


1. France (6 matches), 16 points (+ 28)
2. Autriche (6 matches), 16 points (+ 21)
3. Serbie (7 matches), 12 points (+ 10)
4. Macédoine du Nord (7 matches), 3 points (- 33)
5. Kazakhstan (6 matches), 0 point (- 26)