9e J. : Paris SG tombe l'OL, Bordeaux troisième

9e J. : Paris SG tombe l'OL, Bordeaux troisième

Paris SG-Lyon

dimanche 22 novembre 2020 - 16:20 -

Vainqueur du choc de la 9e journée contre l'Olympique Lyonnais vendredi soir au Parc des Princes, le Paris SG prend le pouvoir et affirme ses ambitions pour le titre. Les rencontres de samedi ont profité à Montpellier, à un point d'un podium dont Bordeaux occupe la troisième marche après son succès au Paris FC dimanche.

Pour le premier match de D1 Arkema de son histoire, le Parc des Princes a été le théâtre d'un évènement : une défaite en championnat de l'Olympique Lyonnais après... 80 matches d'invincibilité. Le mérite de cet exploit revient au Paris Saint-Germain (le dernier à avoir battu l'OL le 17 décembre 2016...) vainqueur du choc au sommet qui l'opposait vendredi soir au champion de France en titre.

Les Parisiennes, toujours invaincues cette saison (8 succès, 1 nul), s'emparent ainsi du fauteuil de leader détenu depuis la première journée par l'OL, avec un point d'avance sur leur rival. La course au titre (que le club de la capitale n'a jamais conquis) s'annonce plus que jamais passionnante. Prochain épisode le samedi 5 décembre, après la trêve internationale et les deux matches des Bleues contre l'Autriche et le Kazakhstan. Le PSG recevra le Paris FC et l'OL se déplacera au Havre AC.


La joie des Parisiennes (Signe Bruun, Christiane Endler) et de leur entraîneur,Olivier Echouafni. (Photo Franck Fife/AFP).

Le match

Le PSG a tout maîtrisé dans cette rencontre : la pression d'un rendez-vous décisif dans lequel il n'avait pas le droit à l'erreur, l'enjeu d'un choc face au club numéro un de l'Hexagone et d'Europe, et surtout un adversaire en pleine confiance fort de 23 succès d'affilée toutes compétitions confondues. D'entrée, les joueuses d'Olivier Echouafni ont imposé leur rythme et leur pressing, empêchant les Lyonnaises de mettre leur jeu en place. Un plan qui a porté ses fruits dès la 11e minute, avec le huitième but de la saison de Marie-Antoinette Katoto (1-0, photo principale). Celui de la victoire, que les Parisiennes, dominatrices en première période, n'ont plus lâchée malgré une (timide) réaction rhodanienne après le repos. Elles auront su mettre l'OL en difficulté dans tous les domaines, technique, tactique, athlétique. Ce choc aura toutefois laissé des traces avec la sortie sur blessure (élongation à une cuisse) d'Eugénie Le Sommer dès la 29e minute. Kadidiatou Diani, Marie-Antoine Katoto et Delphine Cascarino, touchées, ont également cédé leur place en seconde période.

Le but

1-0 - Marie-Antoinette Katoto (11e) - Kadidiatou Diani récupère le ballon dans les pieds lyonnais après un bon pressing au milieu du terrain. L'attaquante internationale accélère et perce l'entre-jeu rhodanien pour lancer Marie-Antoinette Katoto dans la surface. La buteuse parisienne évite la sortie de Sarah Bouhaddi et parvient, malgré une position excentrée côté droit et le retour de Buchanan, à glisser le ballon dans les filets lyonnais d'un tir croisé à ras de terre.

La stat

Avec 37 buts marqués et 1 encaissé, le Paris SG possède la meilleure attaque et la meilleure défense de D1 Arkema. Il n'a plus concédé de but depuis 735 minutes.


Lutte aérienne pour la conquête du ballon entre Amandine Henry et Kadidiatou Diani. (Photo Franck Fife)

La fiche technique

Le vendredi 20 novembre 2020 à Paris (Parc des Princes, huis clos)

PARIS SG-OLYMPIQUE LYONNAIS : 1-0 (1-0)

Arbitre : Maika Vanderstichel
Avertissements : Lawrence (16e) au Paris SG ; Kumagai (13e), Henry (60e), Renard (72e) à l'Olympique Lyonnais.
But : Katoto (11e)

Paris SG : Endler - Lawrence, Paredes (cap.), Dudek puis Cook (69e), Morroni - Geyoro, Luana puis Formiga (86e), Däbritz - Diani, Katoto, Baltimore puis Bruun (76e). Entraîneur : Olivier Echouafni

Olympique Lyonnais : Bouhaddi - Carpenter, Buchanan, Renard (cap.), Karchaoui - Kumagai, Henry, Maroszan - D. Cascarino puis Malard (83e), Majri puis Gunnarsdottir (69e) - Le Sommer puis Parris (30e) Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.

La D1 Arkema sur FFFtv

LES AUTRES MATCHES

Fleury FC 91 (5e, 14 pts) - Dijon FCOF (7e, 12 pts) : 2-0 Dans un match de milieu de tableau entre des Essonniennes ne parvenant pas à s'imposer à domicile (deux nuls, une défaite) et des Dijonnaises comptant alors autant de succès que de revers (quatre) mais venant de battre Montpellier (1-0), les Franciliennes ont réalisé la bonne opération. Elles la doivent à des buts de Kenza Chapelle (1-0, 40e) et Léa Le Garrec (2-0, 55e).

ASJ Soyaux (11e, 6 pts) - Stade de Reims (9e, 10 pts) : 1-2 Les Charentaises ont enregistré une cinquième défaite consécutive, qui les met encore un peu plus en difficulté au classement. Les Champenoises ont en revanche stoppé une série de trois revers. Menées sur une réalisation expresse de Viviane Boudaud (1-0, 1ère), elles ont vite réagi par Mélissa Gomes (1-1, 5e), qui leur a donné la victoire en seconde période (1-2, 67e).

GPSO 92 Issy (10e, 6 pts) - EA Guingamp (8e, 10 pts) : 1-6 Martyrisé par le PSG (14-0) lors de la précédente journée, le promu isséen a encore subi face à des Guingampaises pourtant jusqu’ici improductives à l'extérieur (quatre défaites). Sarah Cambot a bien lancé les Bretonnes (0-1, 46e), rejointes peu après par Ella Kaabachi (1-1, 54e). Elles se sont détachées grâce à Faustine Robert (1-2, 61e), Alison Peniguel (1-3, 68e), Anissa Lahmari sur penalty (1-4, 71e) et Louise Fleury (1-5, 75e), Cambot s’offrant un doublé dans le temps additionnel (1-6, 90e + 3). Ce succès à l’extérieur leur donne quatre longueurs d’avance sur leur adversaire.

Montpellier HSC (4e, 16 pts) - Le Havre AC (12e, 4 pts) : 3-1 Les Héraultaises venaient de perdre trois fois en quatre journées, ainsi que leur place sur le podium au profit de Bordeaux. En quête de rachat et favorites face à la lanterne rouge havraise, elles ont été menées par des promues qui n'avaient plus gagné depuis la première journée et restaient sur cinq déconvenues. Mais le but d’Ashley Clark (0-1, 17e) a été compensé par Domenika Skorvankova (1-1, 37e). Leur salut est venu en fin de match d’Ashleigh Weerden (2-1, 80e) et Mary Fowler (3-1, 89e), pour un succès leur permettant de rester quatrièmes.

Résultats/Classement/Agenda

Bordeaux poursuit son Shaw au Paris FC (0-1)

Lors de la dernière rencontre de cette 9e journée, dimanche 22 novembre, le FC Girondins de Bordeaux en déplacement a rompu la série de quatre rencontres sans défaite (deux victoires, deux nuls) du Paris FC, jusqu’alors plutôt solide à la maison (trois succès, un nul). Les Bordelaises se sont de nouveau appuyées sur Kadhija Shaw, meilleure buteuse (11) et élue "joueuse d’octobre" (photo ci-dessous) de cette D1 Arkema. L’internationale jamaïcaine a marqué sur penalty (0-1, 24e) un but suffisant pour permettre à Bordeaux de reprendre la troisième place que leur avait temporairement ravie la veille le Montpellier HSC. Le Paris FC reste sixième.


Le trophée de la joueuse du mois d’octobre remis à Khadija Shaw avant le match par Laura Georges, secrétaire générale de la FFF, et Vincent Cottereau, responsable sponsoring d’Arkema (Photo Archives FFF).