Viviane Asseyi remplace Laëtitia Tonazzi

Viviane Asseyi remplace Laëtitia Tonazzi

Viviane Asseyi remplace Laëtitia Tonazzi

mercredi 19 juin 2013 - 16:00 -

Alors que les Bleues poursuivent leur travail athlétique, le sélectionneur a officialisé le forfait attaque de Laëtitia Tonazzi et son remplacement par Viviane Asseyi lors de l'Euro suédois. 

"Nous officialisons le forfait de Laëtitia Tonazzi pour l’Euro, a indiqué le sélectionneur vers 13h30 lors d’un point presse. Les staffs médicaux de l’Equipe de France et du club ont échangé en pleine transparence et ont estimé trop dangereuse une reprise de Laëtitia. Nous en sommes désolés pour elle."



"Avec le staff technique, il a été décidé que Viviane Asseyi de Montpellier la remplacerait numériquement (voir la sélection des 23 pour l'Euro). Nous devions être 23 la semaine prochaine, mais il y a toujours une incertitude avec Amandine Henry qui passera vendredi des examens de contrôle sur Lyon. Nous effectuerons  alors les mêmes échanges en toute transparence sachant qu’on ne privilégie qu’une chose, l’intérêt de la joueuse. Lors du prochain stage, il y aura donc une fille de plus. Nous serons 24 et c’est Marina Makanza qui complètera le groupe. Ces changements sont le lot de toutes les sélections, mais sur ce plan là nous sommes mieux lotis que l’Allemagne pour qui c’est actuellement l’hécatombe." 



Malgré les orages qui se sont abattus sur la région parisienne cette semaine, les Bleues poursuivent leur travail individualisé de préparation sous la direction de Bruno Bini et de ses adjoints Philippe Joly et Corinne Diacre. Celui-ci s’organise sous la forme de deux séances quotidiennes, sauf ce jeudi, où après un entraînement le matin, les joueuses sont laissées au repos dans l’après-midi. Le groupe est généralement divisé en deux groupes, un pour le travail spécifique, le second plus axé sur la récupération.



Au programme notamment depuis lundi, plusieurs séances de fartlek où les joueuses associent les séries de courses avec des exercices de récupération active tels que des jongles. Au planning également des soins, de la balnéothérapie et des séances de renforcement musculaire dirigées par les membres du staff médical (Hervé Collado, Jean-Noël Lavaud, Jany Brégonzio, Daniel Bontems).

"C’est logiquement un travail individualisé, a commenté le sélectionneur. Nous avons tous les cas de figure : les Lyonnaises n’ont ainsi eu qu’une seule semaine de coupure et parmi elles, certaines, comme Elise Bussaglia, ont moins joué.  Les filles de Montpellier, de PSG et de Juvisy ont également coupé à des dates différentes. Nous sommes au milieu du gué du premier stage, nous allons faire le point pour actualiser le programme ; s’il faut le faire en fonction du ressenti des filles, nous le ferons. Nous sommes à leur écoute car elles sont bien sûr les premières concernées."

Lors de ces séances effectuées cette semaine par une forte chaleur et au rythme des sonneries des cardio-fréquencemètres, les terrains de la plaine des Jeux retrouvent toute leur animation le temps de quelques séquences de jeu.



Dans la Résidence de l'Equipe de France, le travail de l’ombre se poursuit également, avec l’observation et l’analyse des prestations des prochains adversaires des Tricolores. Entraîneur adjoint, André Barthélémy retrouve à cette occasion Clément Ybert, le spécialiste vidéo de la sélection et deux des observateurs retenus pour la compétition, Sandrine Roux et Michel Berbèche. Tous décortiquent méthodiquement les derniers rendez-vous des équipes qui seront sur la route des Bleues lors des deux prochains matches amicaux face à la Norvège puis l’Australie, puis lors des 3 rencontres de poule de l’Euro, face à la Russie, l’Espagne, puis l’Angleterre. Celle-ci vient justement de communiquer sa liste des 23.

Les 26 compétitrices actuellement à Clairefontaine - Karima Benameur et Méline Gérard étaient absentes mardi, examens universitaires obligent - ont vécu hier une expérience pour le moins originale en participant sur la liste de l’hippodrome de Vincennes à deux courses de roadcar (voir la vidéo), où chacune accompagnait les meilleurs jockeys de trot attelé. A ce jeu, se sont illustrées Louisa Necib et Sabrina Delannoy, victorieuses de leur tour de piste.
 
Toute la sélection a ensuite suivi avec attention la 2ème édition du Prix de l’Equipe de France Féminine lors de la 5ème course de la soirée (2850 mètres). "Celle belle expérience a permis aux joueuses de se détendre après des stages de reprise toujours diffiiles."