U23

Jean-Philippe Mateta : « Les JO, vraiment un rêve »

vendredi 21 juin 2024 - 16:00 - Richard LOYANT
Jean-Philippe Mateta

Avant un week-end libre pour les Bleuets, l’attaquant de la sélection U23 a répondu aux questions de la presse depuis le CNF Clairefontaine, vendredi 21 juin.

 DES ESPOIRS AUX OLYMPIQUES 

« Depuis la dernière fois que je suis venu à Clairefontaine avec les Espoirs (en 2019, pour aller jusqu’en demi-finales de l’Euro Espoirs), du temps a passé et j’ai aussi plus de maturité. Les Jeux olympiques sont également une plus grosse compétition. Les clubs veulent nous préserver, il y a eu une discussion avec Crystal Palace (son club actuel), je leur ai fait part que les Jeux olympiques étaient vraiment un rêve. Défendre les couleurs de l’équipe de France était quelque chose que je voulais vraiment faire. Et en France en plus, c’est une chance… ».

La fiche de Jean-Philippe Mateta

 LE GROUPE ET SON RÔLE 

« Je fais partie des plus grands (il est l’un des trois plus de 23 ans retenus, avec Loïc Badé et Alexandre Lacazette). Il faut déjà que je connaisse tout le monde donc, je parle avec tous, c’est une expérience aussi pour moi. Celui qui veut des conseils, je peux tenir avec plaisir le rôle du grand frère. Tout le monde parle avec tout le monde, c’est un groupe qui essaie de ne faire qu’un et, franchement, cela va bien se passer ».

 SON COÉQUIPIER MICHAEL OLISE 

« Avant de parler du joueur, c’est déjà un bon gars, très intelligent. Dès qu’il est arrivé (au Crystal Palace FC), on a vu ses qualités : bon techniquement, qui peut dribbler, centrer, marquer et beaucoup d’autres choses. Il était un peu maigre et il a fait un petit tour en salle de musculation (rires). Après, quand tu joues bien sur le terrain, cela facilite ton entrée dans l’effectif, la cohésion devient plus facile. Il connaît plus de Bleus que moi ici, il vit bien, comme tout le groupe, et tout se passe bien ».

Michael Olise sur les épaules de Jean-Philippe Mateta sous le maillot du Crystal Palace FC (photo PA IMAGES / ICON SPORT).

 LE COACH THIERRY HENRY 

« Il aura des conseils à nous donner mais cette semaine a été davantage sur l’aspect physique. On n’est pas encore vraiment sur le terrain en mode ballon, finition… Mais oui, je pense que je vais apprendre beaucoup du coach. Je serai en tout cas demandeur, je vais lui poser beaucoup de questions. On s’améliore tous les jours et il a été l’un des meilleurs attaquants, si ce n’est le meilleur, de la Premier League (le championnat d’élite anglais). J’ai cinq semaines de préparation avec lui et je vais en profiter ».

Bradley Locko : « Faire honneur à ce maillot »

« C’est une grosse fierté d’être ici car, dans ma famille, on a tous rêvé de porter un jour ce maillot. À moi de lui faire honneur et, pourquoi pas, gagner les Jeux Olympiques. On est tous concernés pour se préparer au mieux, tous impliqués pour réaliser une très bonne compétition. On se dit que si on arrive en finale, ce sera à Paris et ce serait incroyable d’amener nos familles et nos proches. Ce serait quelque chose de beau, un truc incroyable que l’on pourrait vivre tous ensemble ».

La fiche de Bradley Locko

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Uber Eats logo Volkswagen logo