Beach Soccer

La Grèce s'impose dans le temps additionnel (3-2 ap)

vendredi 4 septembre 2015 - 16:35 - Antonio MESA
Beach Soccer France Grece 2015

Après deux victoires face à l'Albanie et la Libye, les Tricolores tentaient de se qualifier en demi-finale des Jeux Méditerranéens.

A Pescara, les deux équipes étaient dos à dos (2-2) à l'issue des trois tiers temps. La Grèce a inscrit le but décisif dans les trois minutes de temps additionnel (3-2 ap).

La Grèce s'était inclinée lors de ses deux premiers matches face à la Libye puis l'Albanie, mais elle figure en Division A.

Paris a ouvert le score en faveur des Grecs, (0e/1), Julien Soares égalisant pour les Tricolores (11e/2). Triantafyllidis a ensuite redonné l'avantage à la Grèce (10e/3) avant que Grégory Beaugrard ne conduise les deux équipes en prolongation (6e/3). Après deux minutes d'"extra time", Triantafyllidis s'est de nouveau illustré en donnant un avantage décisif à son groupe.

Les coéquipiers de Jérémy Basquaise retrouveront la Turquie ce samedi à 21h15 en match de classement.

L'analyse de Stéphane François

"Je pense que nous avons manqué notre qualification hier contre la Libye, en gagnant seulement aux penaltys. Si nous avions gagné pendant le temps réglementaire, le match d'aujourd'hui aurait été une simple opposition amicale.

La Grèce fait partie de la division A depuis quelques années et elle a su profiter de trois coups de pieds arrêtés pour inscrire trois buts. Nous avons eu la possession de balle, mais les Grecs se sont bien regroupés pour jouer des contres sur un terrain trempé qui ressemblait plus à un terrain stabilisé qu'à un terrain de Beach Soccer.

Je pensais que sur ce 3ème matchs en trois jours le groupe serait mieux physiquement mais nous avons manqué de jus dans le dernier tiers temps pour faire la différence malgré de nombreuses frappes. Nous n'avons pas réussi à prendre l'avantage pour nous permettre ensuite de gérer.

Le groupe étant jeune, c'est une nouvelle expérience qui sera positive pour le futur. Nous savons qu'il nous reste encore beaucoup à travailler pour rivaliser sur une compétition dans sa totalité. Sur un match, nous pouvons battre les plus grandes nations, mais sur une compétition, nous n'arrivons pas à être réguliers.

Mais il reste encore 2 matchs pour bien finir cette saison. Malheureusement, nous terminons seconds de la poule derrière la Libye, qui se qualifie alors que nous l'avons battue hier. C'est le sport.
L'important est que mes joueurs ont tout donné pendant le match sans rien lâcher."

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo