National

Les enseignements de la 17e journée

vendredi 8 janvier 2021 - 22:38 - Raphaël RAYMOND
GARIDA, BUTEUR DE VILLEFRANCHE

Derrière Quevilly-Rouen (1er) et Bastia (2e), qui ont rendez-vous lundi soir pour le dernier match de la phase aller, la lutte s'annonce très serrée.

On le dit et on le répète : le National est un Championnat extrêmement serré. Sept points seulement séparent Créteil, le 4e, et Villefranche-Beaujolais, 15e et premier relégable. 

En attendant, le choc, lundi, à Furiani, entre le SC Bastia, deuxième, et Quevilly-Rouen Métropole, voici quatre faits marquants de la dernière journée des matches aller du National, qui est aussi la première de l'année 2021. 

1. La bonne opération : QRM et Bastia peuvent dormir tranquille

Dans le haut du classement, la bonne opération est pour le leader, Quévilly Rouen Métropole mais aussi pour son dauphin, le SC Bastia. Le tout, sans jouer... Les deux premiers du classement, qui s’affrontent lundi soir pour le choc de la dernière journée de la phase aller, sont assurés, quel que soit le résultat, d’aborder les matches retour en position d’accédant. Le Red Star, leur premier poursuivant, a été battu à Bastia-Borgo. La défaite de Cholet au Mans (0-2 ; Youssouf, 65e et Avonou, 68e) fait également leurs affaires même si les Manceaux, comme Créteil, d'ailleurs, lorgnent sur le podium avec un appétit grandissant. 

 

2. Le coup d’arrêt : Pas de grand huit pour le Red Star

Le Red Star, troisième, n’avait perdu aucun de ses sept derniers matches, engrangeant 17 points sur 21 possibles. Vendredi, le club de Seine-Saint-Denis a été battu par Bastia-Borgo. L’Audonien Koita (59e) avait pourtant répondu à l’ouverture du score de Lajugie (54e) mais Durbant sur penalty (70e, photo) puis Isidor (72e), auteur de son huitième but cette saison, ont fait la différence pour les Corses.

 

3. Le départ idéal : il ne s'est pas longtemps fait "Déziré" 

Richard Déziré effectuait ses débuts sur le banc de Créteil à Laval vendredi soir. L'ancien entraîneur du Mans, qui a pris la place de Carlos Secretario, malade, sur le banc des Val-de-Marnais, a connu une première victorieuse dans le brouillard mayennais. Sangaré (36e) et Chergui sur penalty (45e) avaient donné l'avantage à son équipe en première période mais la réduction du score de Robinet, à l'affût (61e), a laissé planer la menace d'un retour des locaux jusqu'au bout. Avec ce succès, Créteil passe quatrième et reste un solide client dans la course à la montée. Mais c'est loin d'être le seul !

4. L'homme en forme : Garita, et de trois

Derrière un bandage qui masque son genou gauche se cache un attaquant en grande forme. Magnifiquement servi par Segbe, auteur d’un contrôle suivi d’une talonnade, Garita a trompé de près le gardien de Saint-Brieuc (3e, photo). Son but sera le seul du match. Grâce à ce succès, le FC Villefranche Beaujolais entrevoit la lumière du maintien. L’équipe d’Alain Pochat, qui a fait carton plein sur ses trois dernières sorties, pointe à seulement deux longueurs du dixième.

 

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo